Aveux des retraités par anticipation de la misère depuis 1988.

6
« Nous sommes de ceux qui pensent, qu’en syndicalisme, dernier refuge reconnu de la vertu en matière politique, il faut être transparent avec le partenaire, être courtois dans ses propos et dans ses agissements, tout en préservant la fermeté de sa conviction. Agir de minière que le partenaire lui-même reconnaisse qu’on a été patient, correct est une ligne de défense efficace des doléances. C’est à dire que personne n’ose imputer à l’UNTM toute détérioration de la paix sociale. Toutes nos revendications, ayant fait l’objet d’Accords seront traités, jusqu’à entière satisfaction des travailleurs. Ce que nous cherchons nous, c’est l’amélioration du pouvoir d’achat des travailleurs, proportionnellement égale à la progression des performances économiques et financières. Cela qui explique l’importance de toutes nos revendications, et rend inacceptable leur non traitement. Dans le domaine des relations internationales, il faut le reconnaitre l’UNTM avait perdu du terrain. Qu’il s’agisse des syndicats de finance, du Canada, des États-Unis, de Suède, l’UNTM n’entretenait plus aucune coopération avec eux. Timidement, nous travaillons à mettre un contenu utilitaire dans nos contacts avec eux. Nous ne désespérons pas que nos amis de Turquie nous aideront dans des domaines, qu’ensemble nous avons identifiés. Avec nos amis européens, il sera surtout question de formation à tous les niveaux. Les contacts se poursuivront, et les efforts seront faits. C’est parce que le Mali et l’UNTM reviennent avec une meilleure image sur la scène internationale, qu’à la surprise de tout le continent, nous avons été choisis pour abriter le 11eme Congrès de l’Organisation de l’unité syndicale africaine (OUSA) tenu les 5-6-7 mars 2017. Le succès de l’évènement nous a valu une considération totale sur la scène internationale. C’est lieu de remercier très sincèrement, président de la République pour son soutien aussi bien au plan politique avec l’OUSA. Ce conseil, le bureau exécutif sait qu’il est le dernier du mandant. C’est pourquoi, il a voulu donner un cachet particulier au renouvellement des instances et des organes. Je ne doute pas que votre disponibilité à amener la centrale, à se transcender toujours, nous conduira à une visibilité des actions afin que l’UNTM fasse peau neuve. Ce faisant, il est important que les travailleurs en activité soient les premiers concernés. Puisse les recommandations des présentes assises, servir de tremplin pour une centrale plus populaire, plus puissante, plus patriote, mais aussi et surtout plus proche des intérêts majeurs des travailleurs. Voici un homme qui est venu à la tête d’une organisation faîtière des travailleurs après un Secrétaire général qui n’a pas voulu quitté à la tête de cette organisation ils étaient allés jusqu’à la justice pour qu’il quitte son bureau, ce qui fait qu’il y a eu de passation du dossier mais l’homme vu sa maturité, sa capacité de se différencier aux autres a pu mettre la pression sur le gouvernement pour le bien et la bonne qualité de vie des travailleurs en commençant depuis le mois d’août où il a fait sa première grève de 17,18 et 19 août 2014 pour exprimer les besoins des travailleurs une grève suivie partout sur le territoire du Mali et beaucoup d’autre lutte pour les travailleurs également tout récemment avec la grève SYNTADE contre la loi de l’enrichissement illicite qui fait que le gouvernement replie jusqu’à six mois donc l’homme a beaucoup fait pour les travailleurs, l’homme est Yacouba Katilé ». Amadou Sala Touré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here