Communication de la présidence : Le bilan de IBK est proche de la racine carrée des deux ans de THIAM

163
Communication de la présidence : Le bilan de IBK est proche de la racine carrée des deux ans de THIAM Racine THIAM Muet depuis sa démission de son poste de directeur de la communication de la présidence du Mali, vient de se confier pour la première fois à nos confrères de Africable télévision. Si le public souhaitait en savoir d’avantage sur les motivations de celui qui aimait défendre le bilan du président, la maigreur des révélations laissera tout le monde sur sa faim. On ne saura pas les raisons de cette démission tout comme celle du premier ministre démissionnaire en fin 2017. Après avoir défendu une croissance économique à deux chiffres deux années de suite, Racine THIAM reconnait aujourd’hui que le déficit d’actions ne saurait être comblé par la communication. Il reconnait également que contrairement à ce qu’il croyait, il n’existe pas de refus de communiquer au sommet de l’état mais plutôt l’absence d’actions sur lesquelles on pourrait communiquer. C’est si bien dit qu’on en oublierait l’archarnement de Racine THIAM qui fut celui de THIAM à évoquer de gros chiffres d’investissement au Mali. Autant monsieur THIAM fait une analyse parfaite du mandat du président IBK, autant il confirme qu’il a brassé du vent pendant son séjour tous frais payé sur la colline. Racine THIAM dit n’avoir pas accepté le poste de directeur de la communication de la présidence ni pour l’avantage financier qui en découle ni pour la visibilité qui va avec. On a beau cherché, on ne trouve pas les raisons qui peuvent pousser le président d’un parti politique à jouer le rôle de celui qui remet en place la cravate du fils du président de la république en public. Quand on fait un score proche de zéro à l’élection présidentielle et qu’on est appelé à la présidence pour faire la promotion des réalisations qui n’existent pas, on s’excuse auprès des maliens avant d’aller chez l’opposition a qui on a caché la vérité pendant presqu’un demi mandat. D’un coup de baguette magique, on ne peut pas effacer de l’histoire sa part de gachis comme si de rien n’était. Démissionner, c’est bien mais le timing, la raison et la durée du bail sont des indicatifs qui ne trompent pas. Il existe bel et bien des partis politiques maliens qui n’ont aucune activité politique. Le rassemblement pour les actions concrètes (RAC), parti dirigé par Racine THIAM en fait partie. Elijah De BLA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here