Soumeylou Boubeye Maïga : Un joker à la primature

5

En moins de huit mois de l’élection présidentielle de 2018, le président de la République Ibrahim Boubacar Keita nomme un nouveau Premier ministre : Soumeylou Boubeye Maiga. S’il est vrai que SBM est connu pour un fin stratège, il faut signaler que la recréation est également terminée pour l’opposition politique. Homme d’expériences, très respecté dans le milieu politique malien, le nouveau Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maiga, n’est plus à présenter au peuple malien pour avoir occupé de grandes fonctions au sein de l’appareil étatique malien.

Connu pour avoir dirigé pendant dix ans les services de renseignement de l’Etat, sous la présidence d’Alpha Oumar Konaré, Soumeylou Boubeye Maïga est un homme du sérail et de réseaux. Sur la scène politique malienne, le nouveau patron de la primature est perçu comme un homme timide très efficace. Faisant du silence son credo, SBM cultive le mystère autour de sa personne. Plusieurs fois ministre de la République : défense, affaires étrangères et dernièrement secrétaire général de la présidence, l’enfant de Gao a toutes les capacités intellectuelles et de savoir-faire pour conduire à bon port l’équipe gouvernementale. Habitué des grandes missions, SBM est un homme de réseaux en Afrique et en Europe avec un carnet d’adresses assez riche. Un ambassadeur en poste au Mali, connaissant bien homme, indiquait qu’il a toutes les chances et les rudiments pour réussir sa mission. Selon des observateurs de la scène politique, le choix de celui qui est connu sous le sobriquet ‘’SBM’’ n’est pas fortuit, il explique toute la volonté du président de la République de réussir sa mission régalienne que le peuple malien lui a confiée. Pour avoir contribué à la chute du régime dictatorial du général Moussa Traoré, Soumeylou demeure un acteur de la démocratie malienne, et n’a jamais quitté la scène politique. Membre fondateur de l’Alliance pour la démocratie au Mali Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA/PASJ), Soumeylou Boubeye Maiga a démissionné de ce parti pour créer sa propre formation politique : ‘’l’Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des Forces Patriotiques’’ (ASMA-CFP). Un parti qui a soutenu la candidature du président Ibrahim Boubacar Keïta. Contrairement à ses prédécesseurs Oumar Tatam Ly, Moussa Mara, Modibo Keïta et Abdoulaye Idrissa Maïga, le cinquième Premier ministre du quinquennat d’IBK, Soumeylou Boubèye Maïga, a de quoi imprimer sa marque pour l’atteinte des missions assignées à son équipe. Ousmane MORBA

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here