Ministère de l’Urbanisme de l’Habitat et des Affaires foncières : Bathily débarqué, le Département danse le « Marbayassa»

10
Mohamed Ali Bathily, Ministre de l’Urbanisme de l’Habitat et des Affaires Foncières vient de se faire débarquer du navire gouvernemental avec quatre de ses collègues. Mais ce qui nous a paru étrange, c’est la jouissance que nourrissaient les Fonctionnaires et Cadres de ce Département ministériel. Les GSM n’ont cessé de sonner depuis la publication de la nouvelle équipe de Soumeylou Boubèye Maïga et les messages entre collègues pleuvaient dans les boites de messagerie. Tous étaient en liesse. « Nous sommes débarrassés de Bathily », jubilent les uns. D’autres remercient Le Bon Dieu de les avoir libérés du « grand monstre ». Il faut reconnaître que ce Ministre qui n’a cessé de défrayer la chronique durant tout le quinquennat de son mentor IBK est, sans aucun doute, tout sauf un Homme ordinaire. Le locataire d’un Département ministériel n’a jamais été tant décrié par ses subordonnés autant que Mohamed Ali Bathily du Ministère l’Urbanisme de l’Habitat et des Affaires Foncières. Depuis la formation du nouveau Gouvernement, dimanche le 31 décembre 2017, les Agents de ce Département n’ont pas arrêté de s’appeler pour annoncer ce qu’ils qualifient de « bonne nouvelle de l’année 2018 ». « Enfin, nous sommes débarrassés de Bathily », s’exclama un des leurs. « Bathily n’est pas une bonne personne. Depuis son arrivée, nous sommes opprimés. Plus de primes, ni d’avantage et encore moins de considération pour nos personnes », confie un Fonctionnaire du Département. Un autre prend la parole et nous raconte : « La seule personne qui a été attentionnée envers nous l’a payée à ses dépens. Il s’agit du Directeur National Kanouté. Son seul pêché c’est de nous avoir octroyé 7% sur ses 13% de primes qu’il reçoit. Cela, après avoir sollicité auprès des autres cadres d’en faire autant ou, du moins, un geste dans ce sens par solidarité afin de nous permettre de gagner un peu d’avantages. L’idée était que chacun des Responsables du Département qui reçoit une prime consent à distribuer un pourcentage aux autres Subalternes. Mais, fort de constater qu’ils ont tous dits niet. Ils ne céderont pas un centime. Pis, le Ministre a été informé. Dans la foulée, au Conseil des Ministres, Bathily relève le Directeur National et nomme séance tenante celui de la Région de Koulikoro, un certain Dicko. L’ex-PM, Abdoulaye Idrissa Maïga, en Homme avisé et correct, refuse de signer la note de démission arguant que rien de concret ne justifie ce renvoi », raconte un autre agent. « Le comble c’est que le Mali s’est trouvé avec deux Directeurs nationaux. L’ancien, le confirmé, maintenu par le PM et qui n’a jamais quitté son poste continu à faire son travail convenablement et le second se balade avec Bathily dans toutes ses missions comme son Directeur National », s’indigne une Dame d’un certain âge qui connaît bien le Département. Et elle y ajoute : «Du jamais vu au Mali. De toute évidence, avec ce régime, rien ne peut plus nous surprendre ! » N.N.C : LE COMBAT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here