Assemblée consulaire de la Chambre des Mines du Mali : La réduction des effets de l’orpaillage sur l’environnement en ligne de mire

20

La  salle de conférences du Conseil National du Patronat du Mali a abrité le mercredi 20 décembre 2017,  la 5ème session de l’assemblée consulaire de la Chambre des Mines du Mali. C’était sous la présidence du Secrétaire Général du Ministère des Mines, Lamine Alexis Dembélé, en présence d’Abdoulaye Pona, président de la Chambre des Mines du Mali. Selon Abdoulaye Pona,  l’année 2017 a été particulièrement meurtrière sur les sites d’orpaillage partout dans les trois régions minières du pays. A Alamoutala dans la région de Kayes dit-il,  il y a eu trois éboulements en l’espace d’une semaine avec un lourd bilan humain.

Il a rappelé qu’un arrêté interministériel signé pour la première fois le 06 juin 2014 est reconduit chaque année pour interdire les activités d’orpaillage en période d’hivernage. « En termes d’impacts réels sur le terrain, force est de se convaincre que le résultat de cette interdiction reste mitigé, parce qu’en effet coercitif et répressif à des limites. Et c’est pourquoi à la chambre des mines, nous avons toujours privilégié le dialogue, la sensibilisation, la persuasion », a expliqué M. Pona. Selon qui, cette  fois-ci, ils iront plus loin en proposant un programme de formation  des  orpailleurs maliens  à des techniques modernes  et traditionnels  d’exploitation  artisanale à moindres  risques  pour  l’homme et l’environnement. Il a rappelé que le 11 avril 2017 avec le gouverneur  de la région de Sikasso, une rencontre a eu lieu  regroupant l’ensemble  des chefs de services de la région  et  de toutes les sociétés minières  opérant  dans cette région. Une rencontre au cours de laquelle, ils ont partagé leurs  idées et initiatives en matière de protection de l’environnement  et ont décidé  de mutualiser leurs  efforts en vue de minimiser  les impacts de la pratique  de l’orpaillage  sur les écosystèmes conformément au contenu de la feuille  de route de la Chambre des Mines du Mali. « Nous allons étendre les mêmes échanges avec les deux autres régions minières que sont Kayes et Koulikoro », a-t-il indiqué. Par ailleurs, Abdoulaye Pona dira que la Chambre des Mines du Mali, en accord avec l’Etat et ses partenaires, va poursuivre la réalisation des travaux de désenclavement  des zones minières à travers la construction de lignes  de chemin de fer devant relier  les zones de production  aux zones  de transformation  et  de consommation. Pour sa part, Lamine Alexis Dembélé dira que le Ministère des Mines a le devoir d’organiser l’orpaillage au Mali pour sauvegarder l’environnement menacée par le mercure et le cyanure. A noter que cette assemblée consulaire avait pour ordre du jour, l’adoption du rapport financier de l’année 2017, l’examen et l’adoption du projet de budget 2018 et les divers. Fatoumata Fofana

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here