Gouvernement : Le non-dit de la reconduction de Mohamed Aly Ag Ibrahim

16
Si le ministre du Développement industriel figure à nouveau dans l’attelage gouvernemental, ce n’est ni pour sa compétence ni pour pas pour ses résultats. Il ne devra sa survie ministérielle qu’à la caution et la protection de la tribu des Kel Antassar. Sa reconduction dans le gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga étonne plus d’un dans la mesure où il n’a pas brillé dans son secteur d’intervention malgré le tapage médiatique autour d’actions sans envergure. Vous l’avez compris : il s’agit du ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim alias Kassis. Les raisons et le secret de son maintien sont pour le moins légers. Kassis, en plus de n’avoir pas obtenu de brillants résultats dans son département se donne le malin plaisir de s’octroyer d’autres prérogatives. Mais, revenons à nos moutons et interrogeons-nous véritablement sur les raisons de sa reconduction inattendue dans le gouvernement que dirige Soumeylou Boubèye Maiga. Mohamed Aly Ag Ibrahim, natif de Goundam, est issue d’une communauté alliée de la très forte et respectueuse tribu des Kel Antassar. Et au regard du profond respect que les plus hautes autorités du pays voient à cette communauté, il a été difficile voire gênant de mettre à la porte un de ses fils. Mohamed Aly Ag Mohamed en a profité et a tiré sur les ficelles jusqu’à obtenir gain de cause. La preuve : il s’est fait entourer de membres de la tribu dans son cabinet. Le secrétaire général de son ministère n’est autre qu’un membre influent de la tribu des Kel Antassar. Face à la situation et vu de la nouvelle donne dans la recherche de la paix, IBK et SBM ont juste accordé un bonus au jeune ministre, spécialisé dans le tape-à-l’œil et la propagande. Abdoul Latif Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here