Koulouba : Un après-midii très chargé

51
Plusieurs personnalités ont été reçues en audience par le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a reçu en audience, hier dans l’après-midi, à Koulouba, le chef de tribu des Dawschaks, Ilyas Ag Ayouba. C’était en présence de ses collaborateurs, de certains membres du gouvernement et bien d’autres personnalités. A la fin de l’audience, le patriarche a confié à la presse ceci : « Je suis venu uniquement pour voir mon président afin de faire la paix et s’il peut m’aider à faire le travail de sensibilisation sur la paix… Le président de la République s’est dit content et a promis de faire quelque chose». Ayant participé à la rencontre, le chef de tribu des Iwilimidene, Bajan Ag Hamatou, a déclaré que le chef de l’Etat a toujours cru aux capacités des légitimités traditionnelles de notre pays pour lutter contre n’importe quel phénomène de nature à déstabiliser la population. A l’en croire, le président de la République a raison de le faire. «La stabilité de nos nations et du continent africain ne peut pas ne pas prendre sa base au niveau des notabilités traditionnelles… », a-t-il ajouté. Tout juste après, c’était au tour des ambassadeurs des pays membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, plus celui de l’Algérie d’être reçus par le chef de l’Etat. A leur sortie d’audience, l’ambassadeur de la Fédération de Russie au Mali, Alexey Doulian, au nom des autres ambassadeurs, s’est dit honoré de cette rencontre qui a permis au président Kéïta de partager avec eux ses considérations et sa vision de l’évolution des choses au Mali, notamment sur le processus de paix, les échéances électorales, le développement économique etc. Selon le diplomate russe, ces échanges aident les ambassadeurs et leurs pays dans leur travail d’accompagnement du Mali. « Le président Kéïta a été rassurant…Il y a des espoirs réels avec le soutien de toute la Communauté internationale que les choses vont progresser dans le processus de paix comme le volet Démobilisation, désarmement et réinsertion (DDR), la réconciliation etc», a-t-il noté. Interrogé sur la visite de certains membres de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) à New-York, Alexey Doulian a dit qu’il n’y ne voit rien de mal. « Si cela peut aider à faire avancer le processus de paix et à clarifier les positions des uns et des autres, dans un bon esprit de compréhension mutuelle, il n’y pas de problème », a-t-il conclu. Pour sa part, l’ambassadeur de l’Algérie dans notre pays, Boualem Chebihi a dit avoir retenu la détermination du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, à aller de l’avant dans son effort pour la paix et la réconciliation au Mali dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale. Selon le diplomate algérien, au cours de l’audience, le chef de l’Etat a exposé sa vision et ses priorités pour l’année 2018. «Nous avons, à notre tour, exprimé notre volonté, notre détermination à poursuivre notre accompagnement au profit de la paix et de la réconciliation dans ce pays voisin et frère», a assuré Boualem Chebihi. Pour lui, le processus de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation a avancé sur un certain nombre de points importants, même s’il reste beaucoup à faire. «Les parties signataires aussi sont déterminées à faire avancer les choses et la communauté internationale est déterminée à les accompagner», a-t-il promis. Le chef de l’Etat a, enfin, reçu une trentaine de chefs de fractions du Nord du pays. A l’issue de la rencontre, leur porte-parole a rappelé que le président Ibrahim Boubacar Kéita entretient de très bonnes relations avec les chefs de fractions, depuis fort longtemps. « En 2000, il y a 17 ans de cela, le président Ibrahim Boubacar Kéita s’est rendu à Ersa et il a été agréablement surpris de l’accueil que les chefs de fractions lui ont réservé. Depuis lors, ils ne se sont pas vus et cette année les chefs de fractions ont profité d’un événement familial à Bamako pour venir le saluer, lui transmettre leurs félicitations et lui dire tout leur appui et leur confiance pour tout ce qu’il va entreprendre pour la paix, la sécurité, le développement du Mali. Voilà l’objet de cette visite à Koulouba », a-t-il déclaré, ajoutant que le président de la République s’est dit très heureux de rencontrer les chefs de fractions avec lesquels il a de vieilles connaissances. Massa SIDIBÉ Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here