MINUSMA : un appui financier à la Commission vérité et justice au Mali

65

La MINUSMA vient de mettre à la disposition de la Commission vérité justice et réconciliation (CVJR), une enveloppe de plus de 672 millions de FCFA (un million de dollars) pour financer ses activités. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du Fonds fiduciaire des Nations Unies en soutien à la paix et à la sécurité au Mali. Un million de dollars, soit environ 672 millions de francs CFA. C'est le montant que la Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a remis ce mardi 8 janvier à la Commission justice, vérité et réconciliation au Mali (CVJR). D'après un communiqué de la MINUSMA, cette aide permettra à la Commission de financer ses activités. Il s'agit de la première phase d'un projet qui s'inscrit dans le cadre du Fonds fiduciaire des Nations Unies en soutien à la paix et à la sécurité au Mali et qui prévoit le renforcement des capacités techniques de la Commission, l'échange d'expérience, l'appui à l'accompagnement psychosocial des victimes, la formation des médias sur le rôle de la CVJR, ainsi que la finalisation d'une stratégie de communication de la Commission. Le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l'ONU, Koen Davidse, qui a remis le mémorandum d'accord au cours d'une cérémonie au siège de la CVJR à Bamako, a déclaré que cet appui renforcera le travail de la Commission en faveur des victimes et permettra de promouvoir le «droit des victimes à la vérité, à la justice, à la réparation et aux garanties de non récurrence». Pour Ousmane Oumarou Sidibé, président de la CVJR, «ce projet est particulièrement important pour la recherche de la vérité. Les audiences publiques auront bientôt lieu et joueront un rôle important dans la visibilité de la CVJR, en touchant du doigt les problèmes profonds». Prise en charge de 10 000 victimes A côté des dispositions matérielles qui seront prises avec cette enveloppe, ce projet prévoit aussi une dimension humanitaire. Selon Koen Davidse, les fonds permettront de venir en aide à plus de 10 000 victimes des violations et abus des droits de l'homme. Parmi ces dernières, 5 000 femmes et 50 enfants devront été accompagnés et soutenus par la Commission. Le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l'ONU a expliqué que les fonds serviront «notamment à faciliter la documentation des abus et violations des droits de l'homme et l'identification des victimes et auteurs de ces abus». Pour rappel la Commission justice, vérité et réconciliation au Mali a été créée par décret présidentiel en janvier 2014. Elle est chargée notamment de mener des enquêtes sur les cas de violations graves des droits de l'homme commises dans le pays, et spécifiquement celles commises à l'égard des femmes et des enfants. Les travaux de la CJVR couvrent la période qui s'étend de 1960 à 2013 et portent sur l'ensemble des causes des conflits ayant affecté le nord du Mali. En savoir plus sur https://afrique.latribune.fr/politique/2018-01-10/minusma-un-appui-finan... Source : Africatime Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here