Mali. Trois militaires français blessés dans une attaque à la voiture piégée

39
Un convoi militaire français a été la cible d’une attaque à la voiture piégée, jeudi matin, au Mali. L’assaillant est mort. Trois soldats français de la force Barkhane ont été blessés, dont l’un grièvement. L’État-Major des Armées a confirmé une rumeur qui circulait depuis vendredi matin sur les réseaux sociaux : le jeudi 11 janvier en fin de matinée, entre Indéliman et Ménaka (à l'est du Mali), un attentat à la voiture piégée a visé un convoi militaire français. Trois soldats ont été blessés, dont un gravement touché, qui a été évacué vers un hôpital militaire en France. Le véhicule piégé est venu se coller contre un VAB (Véhicule de l'avant blindé) qui a été endommagé. Le conducteur de ce véhicule piégé est mort. L’attaque est intervenue alors que les forces françaises ont mené, dans la nuit du 10 au 11 janvier, une opération dans la ville de Ménaka « pour s’emparer des membres de groupes armés terroristes sévissant dans cette région frontalière du Niger », a indiqué l’état-major de Barkhane, dans un communiqué. L’attaque a eu lieu le 11 janvier, date anniversaire du lancement de l’opération Serval. Cette intervention lancée en 2013 visait à protéger Bamako et le sud du Mali contre une offensive des djihadistes venant du Nord. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here