Scandale foncier au Marché Dossolo Traoré (soukouninkoura) : Le Maire du district Adama Sangaré traficote et vend la parcelle N°K/33 à 50 millions FCFA

41
De son accession à la Mairie centrale du district de Bamako à nos jours, le Maire Adama Sangaré se trouve au cœur de plusieurs scandales fonciers. Après les 5000 plaintes portées contre lui, son nom est encore cité dans un scandale foncier au Marché Dossolo Traoré de Médine (Soukouninkoura) où il aurait vendu la parcelle N°K/33 à 50 millions de francs CFA au richissime homme d’enfer, pardon, homme d’affaires, Mamadou Diawara. On avait peut-être cru que les 5000 plaintes relatives à l’escroquerie foncière contre le Maire du district lui avaient servi de leçon. Malheureusement, il n’a jusqu’à présent pas mis fin à ce comportement malsain.Ce qui fait qu’il est toujours dans le collimateur des pauvres citoyens. Et rien que pour des intérêts personnels au détriment des intérêts de la nation. Visiblement, le Maire Adama Sangaré à tendance à être le Maire le plus décrié des Maires du Mali. Cela s’explique par le fait que l’escroquerie foncière est devenue pour lui un business depuis belle lurette. Alors que son rôle est de veiller et protéger le foncier pour l’intérêt du peuple. Toute chose qui prouve que le puissant Maire du District a déjà oublié ses missions. Son seul souci est de traficoter ou de confisquer les terres des pauvres concitoyens au profit de sa famille et ses complices. Ce qui est regrettable encore, c’est qu’il n’a plus de respect et de considération à l’égard des forces de l’ordre et la justice. Car il les tient par le cordon de la bourse et le chéquier. Pour revenir à l’effrayante histoire du marché Dossolo Traoré qui coupe le sommeil aux occupants de la parcelle concernée, elle remonte à l’année 2016 où le Maire Sangaré, sans foi ni loi, a concocté la vente de la parcelle N°K/33 au niveau du marché Soukouninkoura. Et ce, pour des fausses histoires de lotissement juste pour se faire de l’argent. Alors que les marchés sont conçus comme des biens publics. Pour conclure cette affaire, l’impitoyable Maire a reçu la somme de 50 millions de nos francs des mains d’un certain Mamadou Diawara, natif de Dialafara dans le cercle de Kati et domicilié à Bamako au quartier Hippodrome. Et le hic de cette histoire foncière est que les occupants de la dite parcelle sont plus d’une centaine de personnes. Et d’autres y exercent leurs activités commerciales depuis plus de quarante ans. Du coup, c’est le destin d’une centaine de personnes qui se trouve hypothéqué au détriment d’une seule personne. D’où la colère du collectif des acteurs des marchés du District de Bamako, dirigé par M. Abdoulaye Cissé. « Adama Sangaré est le plus mauvais Maire que nous n’avons jamais connu. Il est loin d’être un bon patriote, à plus forte raison un Maire digne de ce nom. Mais il a intérêt à rembourser l’argent de M. Diawara sinon nous n’allons jamais libérer la parcelle sauf s’ils marchent sur nos cadavres ». Tel est l’ultimatum lancé par les commerçants du marché Dossolo Traoré, lors de la conférence de presse qu’ils ont tenue le 2 janvier 2018. Profitant de cette tribune, le collectif a dénoncé le mauvais comportement du Maire du District. Qui pour eux demeure le Maire le plus malheureux. Selon le collectif, Adama Sangaré est plus qu’un vampire et il mérite d’être sanctionné avec la dernière rigueur. En attendant le verdict du tribunal de la commune II du district de Bamako est prévu pour le 17 janvier prochain et le collectif des acteurs des marchés du District invite les autorités maliennes à la vigilance dans cette affaire. Tout en souhaitant l’impartialité des juges. A.C. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here