Fonction publique : 1 848 agents admis à la retraite depuis le 1er janvier 2018

69
La cuvée des partants à la retraite de cette année, après de loyaux services rendus à la nation, concerne différentes catégories (A, B1, B2 et C) de travailleurs qui ont cessé leurs activités depuis le 1er janvier 2018. Cette année, ils sont au nombre de 1 848 agents de la Fonction publique à faire valoir leurs droits à la retraite. Ils sont issus de différentes catégories à savoir A, B1, B2 et C. C’est la catégorie B2 qui occupe la tête du peloton des départs à la retraite avec 917 agents, suivie de la catégorie A avec 688 agents. La catégorie B1 compte 159 agents, tandis que la catégorie C ferme la marche avec seulement 84 agents. Dans la catégorie A figurent plusieurs cadres de l’administration malienne. Il s’agit d’administrateurs civils, inspecteurs des services économiques, conseillers des affaires étrangères, traducteurs-interprètes, administrateurs de l’action sociale, ingénieurs de l’agriculture et du génie rural, administrateurs des arts et de la culture, ingénieurs des constructions civiles, inspecteurs des douanes, ingénieurs des eaux et forêts, Professeurs d’enseignement supérieur et d’enseignement fondamental, vétérinaires et ingénieurs de l’élevage, inspecteurs des finances, inspecteurs des impôts, journalistes – réalisateurs, ingénieurs de l’industrie et des mines, ingénieurs de l’information, inspecteurs de la jeunesse et des sports, ingénieurs de la navigation, planificateurs, ingénieurs sanitaires, ingénieurs de la statistique, inspecteurs du Trésor… Ils sont tous nés en 1955. S’agissant des administrateurs civils, on note les noms de Boubacar Sow, Kadiatou Founè Maïga, Allaye Téssougué, Georges Togo, Mahamadou Diaby, Mahamoudou Tapha… Le président de la Section des comptes de la Cour suprême, Kloussouma Goïta, l’ancien ministre Niamato Ba, Mme Haïdara Aminata Sy (directrice de l’Action culturelle) Alima Drabo (directrice régionale des douanes de Koulikoro) Nouhoum Camara (douanier) Cheick Kéïta (douanier) figurent parmi les partants. Sans oublier Ouélamatou Tamboura, Ibrahim Tiocary (journaliste) Souleymane Kantara Sissoko (journaliste) Oumar Ganaba (Direction nationale des Sports et de l’Education physique) Zéïnab Mint Youba (ancienne ministre de la Santé)… Malgré l’Arrêté N° 4166 du ministre du Travail et de la Fonction Publique, signé par Mme Diarra Raky Talla en date 13 décembre 2017, plusieurs cadres occupant certains postes de responsabilité continuent à assurer le service, faute de remplaçants. Selon nos informations, tous les cadres admis à la retraite doivent quitter leur activité au plus tard le 31 janvier 2018. “En réalité, le départ à la retraite est automatique. Tous les fonctionnaires atteints par la limite d’âge et admis à faire valoir leur droit à une pension sont informés. Mais il se trouve que certains cadres occupent des postes très importants, donc il faudra que leurs successeurs puissent être nommés. Entre temps, ils peuvent continuer à gérer les affaires, mais ils ne peuvent en aucun cas signer des actes” précise notre source proche de la Fonction publique. A.B. HAÏDARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here