Déplacement des responsables de la CMA à New York: la CMFPR se démarque et dénonce…

43
COMMUNIQUE N°0022-2018 Nous, CMFPR, constatons avec surprise que l’attention de l’opinion publique malienne est trop focalisée sur le récent déplacement des responsables de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) à New York. Et le rôle qu’avait joué l’ONG Independent Diplomat pour l’arrangement de ce voyage. Un non-évènement, n’est-ce pas ? La CMA était à Paris, elle était à Moscou (16 mars 2014), à Rome (21 mars 2014), et donc à New York- pour la deuxième fois. Sur son passage, elle a toujours été choyée. Personne ne doit s’indigner de la valse diplomatique de la CMA. Puisque le choix est donné au Gouvernement et à la Plateforme d’en faire autant, et d’arrêter enfin de s’en plaindre éternellement. Imaginez que la CMA n’était pas seule dans cette ville et au même moment. Quand Algabass Ag Intalla, Mohamed Ould Mahmoud, Bilal Ag Achérif et Attaye Ag Mohamed étaient aux USA, au même moment et dans la même ville, se trouvait le porte-parole de circonstance de la Plateforme, Me Harouna Toureh. Etait-ce une coïncidence que les délégués de la CMA se trouvent presqu’au même endroit et en même temps que Me HarounaToureh? De ce que nous savons, ce n’en est pas une. Me Toureh, depuis la réoccupation de Anefis par la CMA, se montre très proche de cette organisation, au point que chacun peut apprécier leur projet de mariage. Après avoir vilipendé la CMFPR, fragilisé les communautés sédentaires, Me Harouna Toureh a été la pièce défaillante de la chaine de la Plateforme qu’il parvint à affaiblir. Ce n’est caché pour personne qu’il s’accroche à la CMA pour se maintenir dans l’Accord. Bref, Me Harouna Toureh demeurera celui qui a trahi les sédentaires, qui a trahi la Plateforme, qui a trahi le Mali. Visiblement, il est l’avocat de l’Azawad qu’il trahira certainement un jour. Même si d’aucuns pensent que la CMA n’est pas dupe pour emporter dans ses valises un membre de la Plateforme lors de ce voyage newyorkais, la question demeure sans réponse. Quelle est la nature du contrat qui lie Me Toureh et la CMA ? Est-ce seulement un contrat de prestation d’avocat avec une organisation politico-militaire ? Nous en doutons. Les communiqués conjoints Plateforme/CMA (du 29 septembre 2015 et du 02 janvier 2018) nous élucident sur la nature de leurs relations. La CMFPR, fidèle à ses engagements, condamne le voyage solitaire newyorkais de Me Harouna Toureh, et informe l’opinion nationale et internationale que ce déplacement n’engage que l’intéressé. Le coordinateur Amadou DJITTEYE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here