Gouvernement : Et de 5 à la Primature!

14

Le 30 décembre 2017, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a nommé Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, en remplacement d’Abdoulaye Idrissa Maïga qui était en poste depuis avril. Soumeylou Boubèye Maïga devient ainsi, le cinquième Premier ministre du mandat,  depuis  septembre 2013.  Oumar Tatam Ly (8 septembre 2013 -4 avril 2014)

Nommé le 8 septembre 2013, Oumar Tatam Ly n’est pas resté longtemps à la tête du gouvernement. En effet,  il démissionne 7 mois plus tardDans sa lettre de démission, Tatam Ly a dénoncé “des dysfonctionnements et des insuffisances” qui “réduisent grandement” la capacité du gouvernement “à relever les défis se présentant à lui”. Il a, en outre, révélé  un manque de cohésion au sein de l’équipe gouvernementale et regrette à demi-mot de ne pas avoir eu les coudées franches pour mener à bien sa mission.   Moussa Mara (5 avril 2014– 8 janvier 2015) Le 5 avril 2014, Moussa Mara  remplace  Oumar Tatam Ly comme Premier ministre. Une semaine après sa nomination, Mara forme  un gouvernement  de 31 ministres. Mais, lui aussi n’occupera pas longtemps le fauteuil de PM. Confronté depuis plusieurs mois à une  forte  défiance des caciques du RPM, le parti présidentiel, qui l’accuse de travailler pour son agenda politique personnel,  il  est contrait  de rendre le tablier le l7 janvier 2015. Moussa Mara le président du parti YELEMA, un seul député à l’Hémicycle, n’a pas non plus convaincu durant son séjour à la primature. Son éjection sera favorisée par sa visite ratée à Kidal. Modibo Keita (8 janvier 2015- 4 avril 2017) Modibo Keita, qui avait  déjà assumé les mêmes fonctions en 2002, forme son  premier  gouvernement  le 10 janvier 2015. Il  compte 29 membres. Le passage  de Modibo Keita à la tête du gouvernement se singularise en 3 ans par la formation de 3 gouvernements en 12 mois. Un record ! Modibo Keita quitte  la primature  le 4 avril 2017 dans un contexte social tendu  (grèves  dans la santé et de l’éducation) et une situation sécuritaire détériorée.   Abdoulaye Idrissa Maïga (8  avril  2017-29 décembre 2017) Abdoulaye Idrissa Maïga, alors ministre de la Défense, est nommé le 8 avril  2017 Premier ministre. Avec 35 ministres, cette nouvelle équipe compte deux ministres de plus que le précédent. Il n’y a pas eu de grand changement concernant les ministères dits de souveraineté. Le chef du  gouvernement  nommé en avril 2017 pour faire face au malaise  social  (grèves des médecins et des enseignants du secondaire) n’aura duré que huit moi, à  la tête  de l’équipe gouvernementale. Il démissionne de ses fonctions le 29 décembre 2017. Cette démission intervient à  quelques  mois de l’élection présidentielle  de 2018.   Soumeylou Boubèye Maïga (30 décembre 2017 – ?) Soumeylou Boubèye Maïga, 63 ans, secrétaire général de la présidence du Mali, est nommé  Premier ministre le  samedi 30 décembre 2017, en remplacement de Abdoulaye Idrissa Maïga. Cet ancien journaliste  a occupé plusieurs portefeuilles ministériels. Il forme  le 31 décembre 2017 un nouveau gouvernement qui compte 36 membres, contre 35 auparavant. Changement notable ? Le départ du ministre des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, remplacé par Tiéman Hubert Coulibaly, ex-ministre de l’Administration territoriale. Six nouveaux ministres font leur entrée dans ce gouvernement dont l’objectif est d’instaurer un climat de sécurité dans le pays. Selon des observateurs, le chef de l’État se prépare, avec ce nouveau gouvernement, pour la campagne présidentielle et cherche à mieux maîtriser la situation dans le nord et même le centre du pays où des attaques djihadistes se poursuivent. Autres priorités de la nouvelle équipe gouvernementale, la satisfaction de la demande sociale par l’accélération de la mise en œuvre du Programme présidentiel d’urgences Sociales et  l’organisation d’élections transparentes, crédibles et apaisées. Mémé Sanogo

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here