Interview de Modibo Camara : ” Nous sommes convaincus que les valeurs que nous portons peuvent aider le Mali à se stabiliser, à ramener la paix et soutenir le développement pour tous ” dixit Modibo Camara

35
En marge de l’organisation de la journée culturelle du Grand Forum du Mandé ou Mandé Bolonba, nous avons approché un membre de la coordination qui est également le président de la commission communication de la journée culturelle, Modibo Camara pour lui poser quelques questions. Lisez plutôt cet entretien. Le Zénith-Balé : Bonjour Mr Camara, pourquoi le Grand Forum du Mandé ? Modibo Camara : Nous, l’ensemble des cadres du Mandé qui sont ici à Bamako, avons décidé de constituer un grand forum dans lequel nous devrions discuter des problèmes inhérents au niveau de la zone du Mandé. Une zone qui couvre Kangaba, Bankoumana, Djoliba, Kita, Kéniéba, Bafoulabé, etc. Partout où se trouvent les mandéka. Tous les ressortissants de ces zones sont membres du Grand Forum. C’est pour gérer les conflits éventuels qui se trouvent au niveau de la zone. C’est pour promouvoir la paix, l’entente et la solidarité entre les peuples. C’est aussi pour s’intéresser aux problèmes économiques de la zone. Z.B. : Pouvez-vous nous parler de la création du Grand Forum du Mandé ? Camara : L’initiative de sa création a démarré depuis 2013. Mais le Grand Forum du Mandé a été formellement créé le 22 mai 2015 lors d’une Assemblée Générale constitutive qui a lieu au CICB. Une coordination d’environ 70 personnes gère les activités du Grand Forum. Cette coordination est présidée par Mamadou Lamine DIARRA qui vient de Samanko dans la commune de Bankoumana. Z.B. : Que peut-on retenir comme bilan du Grand Forum du Mandé de 2015 à nos jours ? Camara : Principalement, de 2015 à nos jours, le Grand Forum s’est attelé à gérer des conflits. Il y a eu un conflit assez important entre deux villages dans la commune de Kanougo dans le cercle de Kankaba. Le Grand Forum s’est investi pour gérer ce conflit. Aujourd’hui, il n’existe plus de conflit entre ces deux villages frères. Ce conflit avait abouti à des pertes en vies humaines. Aussi, le Grand Forum a intervenu au niveau d’une commune dans le cercle de Kita pour gérer un conflit. Très souvent, ces conflits sont liés à des problèmes de terre. Egalement, le Grand Forum du Mandé participe à des événements culturels dont le festival international de Tiken Jah Fakoli qui s’est déroulé à Siby en 2015. Nous avons participé au festival de Kouroukan-Fouka qui a lieu au site de Kouroukan-Fouka où le Grand Forum a joué un grand rôle pour la réussite de ce festival. Nous avons aussi animé des conférence-débats. Z.B. : Que vise la présente journée culturelle ? Camara : D’abord, cette journée culturelle contribue à nous faire connaître. Ensuite, à amener la population à s’approprier des valeurs culturelles que nous sommes en train de promouvoir. Les valeurs de dignité, de travail, d’entente, de solidarité. Enfin, l’aspect festif. Les chants et danses du Mandé qui ont tous des significations culturelles. Les griots du Mandé, les artistes du Mandé vont se produire lors de cette journée pour montrer à la population malienne ce qu’est la culture mandingue. Nous sommes convaincus que les valeurs que nous portons peuvent aider le Mali à se stabiliser, à ramener la paix et soutenir le développement pour tous. Yacouba TRAORE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here