Rencontre IBK-RPM: la machine électorale en marche

51
A leurs demandes, le Bureau politique national du Rassemblement pour le Mali (BPN-RPM), les bureaux des femmes, des jeunes, les honorables députés membres du groupe parlementaire, élus nationaux membres du groupe politique du haut conseil des collectivités, les ministres et cadres en mission du Rassemblement pour le Mali, conduits par le président Bokary Tréta, ont été reçus, avant-hier samedi, par le Président de la république, Ibrahim Boubacar Keïta, le président fondateur du parti. L’entrevue, qui intervient un mois après celle ayant fait le point de la situation nationale (politique, sécuritaire, économique et sociale) et échanger sur les perspectives de notre Nation en vue des échéances électorales de 2018, a été l’occasion pour les responsables du parti d’appeler solennellement le Président IBK à se présenter à sa propre succession lors de la prochaine présidentielle. Retrouvailles conviviales entre camarades du RPM en grande famille, la rencontre a débuté vers 12 heures à la Villa des Hôtes sise à l’ex-base aérienne. Tous étaient présents au grand complet : les membres du BPN-RPM, du BN-UF/RPM, du BN-UJ, conduits par leurs présidents respectifs ; les honorables députés membres du groupe parlementaire RPM à l’Assemblement national ; les élus nationaux membres du groupe politique du haut conseil des collectivités, les élus conseillers communaux et des cercles ; les ministres membres du Gouvernement, et cadres en mission. Selon des sources proches de la rencontre, cette entrevue entre les responsables du Rassemblement pour le Mali et le président IBK, qui est et reste un camarade en mission à la tête de l’Etat, s’inscrivait dans une tradition bien ancrée au sein des Tisserands consistant à faire un état des lieux du chemin parcouru en terme d’accompagnement des actions du président fondateur du parti, de sa vision de gestion du pays ; mais également et surtout un cadre d’échanges périodiques sur les grands enjeux et les défis de l’heure ainsi que les perspectives de notre Nation à l’aune des élections générales qui se profilent à l’horizon. Moment donc de grandes retrouvailles en toute camaraderie, ces échanges auront été, selon des sources proches de la rencontre, une occasion de renouvellement du serment moral et du soutien sans faille des responsables Tisserands (ceux-là mêmes qui étaient là aux côtés de lui le moment de la longue traversée du désert quand les autres n’y étaient pas ; ceux-là qui seront toujours présents quand d’autres vont lui tourner le dos), pour l’accompagnement du président IBK dans sa noble et exaltante mission. « A travers ce rendez-vous avec le chef de l’Etat, nous avons voulu montrer la preuve que les rapports entre le président IBK et sa famille politique ne souffrent d’aucun malaise encore moins une frustration. Car plus que la symbolique, c’est le contenu de la démarche ainsi que les sujets discutés qui viennent consolider les liens déjà forts qui nous unissent », nous a témoigné une source proche de la rencontre. Toute chose qui dénote, selon lui, de la disponibilité du président fondateur du parti à être l’écoute de sa formation politique. Des échos qui nous sont parvenus, les échanges entre les responsables des Tisserands et leur hôte ont porté sur les prochaines élections dont le pays s’apprête à vivre, mais aussi et surtout sur les stratégies que le RPM entend concocté pour affronter ces scrutins et assurer au Chef de l’Etat sortant et au parti présidentiel d’engranger une victoire éclatante. C’est dans ce sens juste que les responsables auraient fait part au Président IBK leur ambition d’être présents sur l’échiquier politique national avec un raz de marée qui fait taire tous les commentaires désobligeants. Pour ce faire, le RPM entend se mobiliser plus que par le passé pour que leur mentor, le Président de la république, puisse continuer son œuvre et ses actions salvatrices à la tête du pays. Ce, à travers un soutien massif et accru des actions et de la vision présidentielle pour l’honneur et le bonheur des Maliens. Pour réussir ce challenge, les responsables du RPM ont informé le locataire de Koulouba de leur volonté de remettre la machine en état de marche en resserrant les rangs au sein du parti en vue d’être à hauteur d’enjeux et de mission : assurer la réélection du président IBK en 2018. C’est fort de cet engagement du parti et de l’ensemble des militants et militantes que le RPM a demandé solennellement au camarade président fondateur du parti, à se porter candidat pour sa réélection à la magistrature suprême lors de la prochaine présidentielle sous la bannière du parti du Tisserand, le Rassemblement pour le Mali. D’après nos sources, c’est le Comité central, organe de désignation de candidats, lequel se tiendra très prochainement, qui procédera à l’investiture officiellement du Président IBK. « Vous êtes notre candidat et nous allons mobiliser l’ensemble de nos forces et l’ensemble de la majorité pour que la joute de l’élection présidentielle soit circonscrite avec votre élection, sans bavure, dès le premier tour. Nous en avons les moyens et les ressources pourvu que Dieu, dans sa mansuétude, nous accorde la santé », aurait tenu la vice-présidente Sangaré Oumou Ba, au nom du parti. Pour lier la parole à l’acte, le RPM a décidé, à partir du 20 janvier prochain, de parcourir l’ensemble du territoire national afin de remobiliser ses troupes « pour la victoire sans bavure, sans complexe dès le premier tour ». Outre la volonté de la grande famille du RPM de voir son président fondateur briguer un second mandat, la rencontre aura également été mise à profit pour les responsables du parti de lui présenter le plan d’action semestriel et un programme de missions d’information, de sensibilisation et de redynamisation des structures du parti dont les grandes lignes ont été livrées par l’honorable Mamadou Diarassouba, Secrétaire à l’organisation du BPN. S’en est ensuite suivie une présentation sommaire, par le Secrétaire aux questions électorales, Kaba Diarra, des grandes lignes de la stratégie électorale du parti. « Que dire devant cette très belle famille, si ce n’est la joie du cœur ; elle est réelle, elle est intense, elle est vive en moi, elle l’est, elle me porte, si assurance il y a, que certain certains parlent, c’est vous (Môgô man fari, i jigi de ka fari) ». C’est en ces termes que le Président IBK s’est adressé à ses camarades. Ces propos du président IBK témoignent certainement à ses visiteurs du jour et compagnons de route sa sérénité et son sentiment de fierté pour tout ce qui a été fait et accompli durant ces quatre années. « Sachant d’où nous venons et vu ce qui a été fait, je rends grâce à Dieu de nous avoir permis d’accomplir tout ceci en si peu de temps. Grâce aux énormes et rigoureux efforts de gestion, nous avons renforcé notre outil de défense par le paiement, sur le budget national, de 7 hélicoptères de combats, des avons de transport et autres matériels de renforcement des capacités opérationnelles de notre armée. Tout ceci pour vous dire que j’ai souci de ce pays, de son développement, du bonheur et de l’honneur des Maliens », a déclaré IBK sous une valse d’applaudissements. Membre fondateur du parti et militant en mission, le président IBK, explique nos sources, a rassuré les membres du parti qu’il ne saurait en aucun cas se mettre en marge ou en travers du projet commun dont il est aujourd’hui le porteur. Autrement dit, il est et reste à l’écoute et à la disposition du parti. Répondant à l’appel pressant de son parti à être son porte drapeau pour sa réélection, le président IBK aurait répondu que si telle était la volonté du parti, du peuple malien et d’Allah soubahana wat’Allah, il en sera ainsi lors de la prochaine présidentielle. Après avoir pris congé de ses camarades, le président IBK, malgré la contrainte de son agenda, a eu quelques instants pus tard, une audience avec membres des partis de la Convention de la Majorité Présidentielle (CMP). L’occasion était également heureuse pour les soutiens du locataire de Koulouba de lui exposer, le bilan de leur accompagnement politique, les difficultés, les succès, le nouveau cap dans la perspective des élections de 2018. Ce, dans un message dont l’insigne honneur est revenu au doyen Ibrahim Bocar Ba, porte-parole de la CMP et du RPM, de le livrer. Des indiscrétions qui nous sont parvenues, ce message s’est articulé sur plusieurs points essentiels : l’état des lieux du fonctionnement de la CMP, l’aperçu sur les perspectives de 2018, la Sécurité sous toutes ses formes avec la montée en puissance des FAMAS, la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale, les élections libres et transparentes. Par Mohamed D. DIAWARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here