1ère édition des journées culturelles du Mandé : Un cadre idéal d’échanges et de retrouvailles pour les ‘’Mandénka’’

35
Du 13 au 14 janvier dernier, le Grand Forum du Mandé a tenu la première édition des journées culturelles du Mandé respectivement au Palais des Sports et au terrain de football « Chaba terrain » de Lafiabougou. La cérémonie d’ouverture était présidée par le président de la République Ibrahim Boubacar Keita, en présence du président de l’Assemblée Nationale, Issaka Sidibé et de plusieurs membres du gouvernement. Organisée par les responsables du Grand Forum du Mandé, créé le 25 mai 2015 sur initiative et exhortation des sages du Mandé, cette 1ère édition des journées culturelles des ‘’Mandénka’’ a mobilisé plusieurs délégations venues des pays de l’espace manding, avec comme invités spéciaux, les membres de l’Agence du Grand Forum de Guinée Conakry. « Association apolitique et non confessionnelle, les Grand Forum du Mandé est un cadre de rencontres et d’échanges au service de l’ensemble des communautés et de la Nation pour la paix et le progrès afin que la contribution du Mali à la civilisation de l’universel soit des plus précieuses », a expliqué le président du GFM, Mamadou Lamine Diarra. Selon qui, l’association a pour ambition de rassembler les ressortissants et sympathisants du Mandé autour de questions d’intérêt commun à l’échelle locale et nationale, de promouvoir grâce à sa riche culture, le dialogue intercommunautaire comme instrument de paix et de stabilité à l’échelle nationale. D’après lui, la culture est la meilleure arme pour asseoir une paix durable, le meilleur vecteur de convivialité et d’amour, le meilleur juge pour arbitrer et unir sans désobliger, le meilleur sacrifice pour succomber au patriotisme ardent et à l’honneur. De sa création à nos jours dit-il, le Grand Forum du Mandé s’est illustré sur plusieurs chantiers de la promotion de la culture. Il a été de tous les rendez-vous en faveur de la solidarité, de l’entraide et de l’unité dans le Mandé. C’est à ce titre qu’il a participé à de nombreuses rencontres dans le Mandé et la qualité de ses mandants et leurs contributions de qualité ont rehaussé l’éclat de ces rencontres. Il s’agit entre autres du festival de Tiken Jah Fakoly à Siby en octobre 2016, l’inauguration de la Maison des chasseurs à Tabou et le Forum des griots du Mandé à Kita en Avril 2016 et aussi le festival de Kurukan Fuga. Le GFM dit-il, a aussi procédé à l’analyse comparée de la Charte de Kurukan Fuga avec la constitution actuelle du Mali, avant de contribuer brillamment aux débats sur le projet de révision constitutionnelle en 2017. A en croire le président du GFM, ces journées s’inscrivent dans le cadre des activités de leur association, dont l’un des objectifs majeurs est la promotion de la culture. Et elles constituent un espace de rencontres d’hommes et de femmes qui ont en partage, les mêmes valeurs sociétales et qui nourrissent de nobles ambitions pour le Mali. « De cette rencontre que nous voulons fructueuse, résultera assurément le renforcement des relations entre les communautés », a-t-il soutenu. Avant d’ajouter que ces journées sont aussi une occasion de vendre l’image du Mandé pour attirer les investisseurs nationaux et étrangers. Prenant la parole, le porte-parole de la délégation de l’Agence du Grand Forum de Guinée Conakry, Niamey Diabaté dira qu’une fidélisation à nos valeurs est un devoir primordial. C’est pourquoi dira-t-il, qu’ils saisissent cette occasion pour saluer l’attachement visible de leurs frères maliens à ces valeurs. Il a salué les autorités maliennes pour la décision prise de ne pas fermer les frontières avec la Guinée pendant que la fièvre Ebola faisait des ravages. Pour sa part, le représentant de la ministre de la Culture, Thierno Amadou Oumar Hass Diallo dira que l’organisation de ce forum en cette période est une obligation et un devoir au regard de la réalité du pays. Le Mandé selon lui, c’est du Sud au Nord en passant par le Centre du pays. Quant au président de la République Ibrahim Boubacar Keita, il a estimé que le Forum du Mandé va au-delà de l’aire culturelle. « C’est une vision holistique du monde, les valeurs de grande dignité, de convivialité, de fraternité », a expliqué le Chef de l’Etat. Avant de préciser que la culture mandingue préfigure quelque part le panafricanisme. « A l’aune de nos valeurs culturelles, le tout converge vers une recherche écrémée de paix et de progrès pour notre pays », a déclaré le président de la République. En marge de la cérémonie d’ouverture, le chef de l’Etat à remis des distinctions honorifiques à certaines personnalités pour leur dévouement dans la promotion de la culture et des valeurs du Mandé. A noter que les activités de ces journées ont été marquées par des prestations artistiques et culturelles (groupes folkloriques du terroir, Mamaya de la Guinée Conakry, …..). Fily Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here