A nouvelle année, promesses nouvelles : Le ministre de l’Agriculture dévoile les objectifs de la campagne 2018-2019

54

C’était à la faveur de la traditionnelle présentation de vœux de nouvel an le 04 janvier dans les locaux de la Direction des finances et du matériel de son département. La cérémonie a regroupé les membres du département, les DG et PDG des différents offices agricoles, les chefs de services, les coordinateurs de projets et programmes. Syndicats, producteurs et transformateurs de produits agricoles ont également rehaussé de leur présence l’éclat de ladite cérémonie. Fraichement reconduit à la tête du département de l’agriculture, l’occasion était bonne pour le ministre Dembélé de rappeler les résultats engrangés pendant la campagne écoulée et d’engager de nouveaux les acteurs agricoles à l’atteinte de nouvelles perspectives. Intervenue dans une situation de faible pluviométrie, la campagne agricole écoulée, à en croire le ministre de l’Agriculture, a été marquée par des difficultés de mise en eau, d’insécurité et des problèmes d’équipements de production. Et de se réjouir, nonobstant, de la réalisation de 99,7 des objectifs d’emblavures en céréales sèches, de 95% pour le riz et de 101,3% pour le coton. Dans le cadre de la mise en œuvre des nouveaux villages agricoles et des centres ruraux de prestations (CRP), les avancées se traduisent par l’élaboration des études de faisabilité, la construction et l’équipement de dix CRP, entre autres. Ces résultats sont le fruit du travail abattu par les producteurs, l’encadrement technique, les partenaires du secteur agricole et surtout de l’engagement du président IBK de faire de l’agriculture le moteur de la croissance économique du Mali à travers la subvention gouvernementale des intrants et des équipements agricoles, a indiqué le ministre. La cérémonie a été par ailleurs l’occasion d’engager à nouveau les acteurs agricoles à de nouveaux objectifs pour la campagne agricole 2018-2019. Il s’agit de tout un chapelet d’aspirations en rapport avec la poursuite des politiques et de projets. Il est question de poursuivre la subvention des intrants agricoles de qualité, l’aménagement des hydro-agricoles et la formation, d’information et de sensibilisation des acteurs sur le processus de déconcentration et de déconcentration dans le sous-secteur de l’agriculture, a laissé entendre le ministre, en assurant que la mise en œuvre du programme de mécanisation agricole sera également maintenue tout comme l’appui à l’organisation et la promotion des filières agricoles. Le ministre a insisté dans la même veine sur la poursuite des projets P2RS, PRIA-MALI, SAPEP, WAAPP, PAPAPM PDI-BS, le démarrage des projets d’appui régional et institutionnel au département de l’agriculture. Le processus de financement de certains projets en cours comme le projet de développement de l’agriculture irriguée et commerciale en zone office du Niger et le projet de développement et de diversification de l’agriculture dans les zones arides du Mali seront également finalisés. Et qu’enfin, l’accent sera mis sur l’augmentation des rendements des cultures et la stabilisation des superficies cultivées dans le respect de l’environnement, précise le ministre Nango Dembélé. Si ces ambitions sont à la hauteur des moyens, le succès de leurs actions reste dépendant de la mobilisation et de l’engagement responsable des acteurs agricoles ainsi que la disponibilité des producteurs. Et le ministre conscient de cet état de fait, compte sur le dévouement de l’ensemble des acteurs impliqués. En termes de regards rétrospectives, le secrétaire général de la Synapro a retenu l’annulation du projet de construction de la station d’épuration sur les parcelles de l’institut d’économie rural, l’organisation avec succès d la journée de la femme du secteur de développement rurale sous le thème « la problématique de l’accès des femmes aux intrants agricoles au Mali », la poursuite du dialogue et l’assistance social. Il a également rappelé le dépôt d’un cahier des charges de 35 points de doléances auprès du ministre de la fonction publique et son souhait de voir boucler les négociations courant 2018. Et pour terminer, il a, après avoir félicité Nango Dembélé pour sa reconduction au gouvernement, renouvelé la disponibilité, l’engagement et la détermination de l’ensemble des travailleurs du département et des services rattachés pour l’atteinte des objectifs assignés. Amidou Keita

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here