Changements climatiques : Reso climat Mali finance 15 projets

9
Dans le cadre de son Programme d’Initiatives Locales d’Adaptation Durable aux effets des Changements Climatiques des communautés rurales vulnérables au Mali (PIL-ADCC), Reso Climat Mali a procédé à la signature d’une convention de financement des projets de 15 ONGS retenues grâce à l’appui de la Suède. Abdoulaye Berthé SG du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable a présidé l’événement mercredi dernier à l’hôtel Salam, en présence du représentant de l’Ambassadrice de la Suède, Desiré Ballo ainsi que du président du Reso Climat Mali, Ibrahim Togola. Le montant total engagé pour le financement de ces projets est de 813 693 210 FCFA. Le changement climatique est l’un des plus grands défis auxquels le 21ème siècle fait face. Cependant le Reso climat Mali entend, à travers la mise en œuvre du PIL-ADCC (Programme d’Initiatives Locales d’Adaptation Durable aux effets des Changements Climatiques des Communautés rurales vulnérables), contribuer à améliorer le cadre de vie des populations à travers l’augmentation de leur résilience face aux effets des changements climatiques. Espoir comblé pour les ONG dont les projets ont été retenus et qui attendaient impatiemment le jour de signature de l’accord de financement avec le Reso Climat Mali. En effet le président du Reso, Ibrahim Togola l’avait annoncé lors de la cérémonie de signature du premier lot de projets, il y a quelques mois de cela. Dans son intervention, le président du Reso climat Mali dira que le programme d’adaptation durable des communautés vulnérables aux effets des changements climatiques (PIL-ADCC) part du constat d’exacerbation des effets des changements sur nos communautés. « Epauler ces hommes et ces femmes qui se battent tous les jours contre les conséquences du climat devient un leitmotiv pour les acteurs du Reso-Climat donc de la société civile » a-t-il déclaré. Selon Ibrahim Togola, ce financement des projets par son organisation, grâce au concours de l’Ambassade de la Suède au Mali est porteur d’espoir et prouve la contribution des OSC dans la mise en œuvre de la CDN au Mali. Avant de terminer il a donné l’assurance de la bonne mise en œuvre de ces projets au bénéfice des communautés vulnérables. A son tour, Désiré Ballo soulignera que ce financement du Royaume de la Suède vient en complément à l’appui que la Suède apporte au gouvernement du Mali et à d’autres partenaires afin de faire face aux effets des changements climatiques. Pour sa part le SG du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable après avoir salué la promptitude du Reso climat Mali et la confiance de la Suède dira que le financement de ces projets est porteur d’espoir pour les plus hautes autorités de notre pays et pour les communautés qui éprouvent de nombreuses difficultés à pouvoir s’adapter aux impacts des changements climatiques. Rappelant que le changement climatique est l’un des plus grands défis du 21ème siècle il dira que ce phénomène est une véritable menace pour la sécurité alimentaire et pour le développement économique et social. C’est pourquoi, dit-il, il est plus que jamais important d’instaurer des mécanismes d’adaptation et de résilience. S’adressant aux bénéficiaires M. Berthé les a invités à ne ménager aucun effort afin que ces actions soient de véritables facteurs d’augmentation de la résilience de nos communautés avec un focus particulier sur les femmes, actrices incontournables pour la sécurité alimentaire et le bien-être de la famille. Avec, Le Sursaut Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here