IBK aux responsables de la CMP : « Mon assurance c’est vous »

22

C’est presqu’un aveu pour le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta reconnaissant le poids des partis alliés dans la stabilité de son quinquennat. Son discours du samedi dernier face aux responsables de la Convention de la majorité présidentielle (CMP) a surpris beaucoup. Discours politique ou prise de conscience de l’apport des alliés ? C’est la question que beaucoup s’était posée quand le président IBK affirmait devant ses alliés : « mon assurance c’est vous. Parce qu’un homme n’est rien sans assises solides. »

C’est une première de la part de celui là même qui pendant 4 ans n’a jamais cessé de répéter que son pourvoir, il ne le doit à personne, ni à son parti qui a toujours penser le contraire, encore moins aux alliés qui pensent avoir pesé de leur poids dans la balance lors de son élection en 2013. Ce discours flatteur vient à quelques semaines seulement de la mise en place d’un nouveau gouvernement. Ce gouvernement a été perçu dans les états major de certains regroupements allié comme une marque de trahison du président qui n’a pris compte du fait partisan dans sa composition. Ils étaient nombreux qui avaient dénoncé la marginalisation et même ce qu’ils ont appelé « le mépris d’IBK » pour eux, lorsqu’il a sorti quelques principaux chefs de partis politiques comme le Cnid ou le MPR, du gouvernement. Ce discours intervient aussi à quelques encablures de la présidentielle. Même si le président ne s’est pas déclaré officiellement candidat à sa propre succession, tout laisse croire qu’il est intéressé. Alors ses petites fleurs du président devant la porte de ses alliés, brillent comme la demande du renouvellement du contrat qui les lie. IBK s’est voulu très reconnaissant envers les patrons de la CMP. Il le leur a témoigne ce samedi. Le président a salué leur loyauté envers lui et leur accompagnement.  Cette reconnaissance est la bienvenue d’autant plus que ce camp des alliés, s’est effrité au fil des quatre dernières années. Depuis sa signature la convention a vu le départ de beaucoup de parti notamment, la Sadi, l’ADP-Maliba ou encore du Yelema. En tout cas, semble vouloir créer l’union et le rassemblement autour de lui et de ses actions. Son discours rassembleur ne peut que profiter à lui et à l’ensemble du pays qui a besoin de tous pour se sortir de la mauvaise passe qu’il traverse depuis bientôt 5 ans. Dieu veille ! Mariétou DOUCOURE

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here