Ministère des sports : Jean Claude comme Hamane Niang

46

 A la tête du département des Sports s’est trouvé, à la faveur du dernier remaniement, l’ancien président de la Fédération malienne de basket. Une nomination qui rappelle celle de Hamane Niang, il y a une décennie avec en toile de fond des motivations similaires : quête de l’excellence, de résultats et promotion du sport malien à travers le monde. En tout cas, les nombreux titres remportés au plan continental et au-delà sont la conséquence d’un professionnalisme à toute épreuve et irréprochable, d’une crédibilité à faire du Mali une destination prisée pour les compétitions. L’Afrobasket féminin du 18 au 27 Août 2017 et victoire finale à l’Afrobasket U18 de la même catégorie  en  Egypte sont des évènements qui prouvent que le Mali devient fréquentable.On ne peut s’empêcher de recourir à la comparaison tant les similitudes sont criardes. Il y a 10 années en effet le ministre des Sports était le président sortant de la Fédération de Basket Ball. Dans un contexte où le football aura été au cœur de la controverse trois années durant, le basket fut dans la logique des résultats. Le remaniement gouvernemental aura marqué d’une pierre mémorable l’histoire du basketball malien à travers les rénovations, des titres remportés; bref, un épanouissement très impressionnant de cette discipline dans un pays où elle était beaucoup moins considérée que le sport roi qui est le football. De quoi révéler que si le basketball malien avait longtemps souffert, c’est parce qu’il n’y avait pas eu de décideurs et de professionnalisme autour de la gestion de cette discipline.

Le travail au gré du hasard a pris fin sous l’ère de Sidibé pour laisser place au professionnalisme, en révolutionnant cette discipline qui a donné autant de coupes en moins de 3 ans au Mali. L’émergence des jeunes dans les équipes nationales a été  monnaie courante et la relève est assurée bien que les dames dominent leurs homologues masculins. En définitive, on peut affirmer que Jean Claude Sidibé  a su réunir autour de lui des gens compétents dont le seul souci est le développement et la promotion de la balle au panier, une vraie équipe de professionnels. Après toutes ses preuves à la tête de cette fédération, M. Sidibé mérite bel et bien son poste de ministre des Sports. Certes il devra faire avec les autres disciplines cette fois et la crise de la Femafoot lui servira de test grandeur-nature. Déjà il a facilité l’installation du CONOR pour redresser les choses. Ce qui lui enlèvera une grande épine du pied afin de contribuer à la promotion des disciplines constitutives le sport malien. Ça ne fait que commencer…. Idrissa Keíta

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here