Politiques Nationales d’Aménagement du Territoire et Population : Le souci de promouvoir un développement équilibré

8
Pour permettre aux acteurs de mieux s’approprier la Politique nationale d’aménagement du territoire et la Politique nationale de population, le ministère de l’Aménagement du territoire et de la Population a organisé du 13 au 14 janvier 2017, dans la localité de Fana, un atelier de formation à l’intention des cadres du département. La cérémonie d’ouverture de ces travaux a été présidée par le ministre Adama Tiémoko Diarra, en présence des autorités administratives et locales. Cet atelier vise à assurer la maitrise de la PNAT par les cadres du département, de faciliter la mise en œuvre de PNAT et d’assurer le suivi-évaluation du plan d’actions 2016-2020, de partager les nouvelles approches en matières de l’aménagement du territoire, de faciliter l’appui-conseil en matière de l’aménagement du territoire, de partager le contenu de la PNP avec l’ensemble des structures du département, de les mettre au même niveau d’information en matière de population plus précisément sur les concepts du Dividende démographique et de susciter l’engagement des structures dans la prise en compte des questions de population dans leurs documents de planification. Dans son intervention, le ministre de l’Aménagement du territoire et de la Population, Adama Tiémoko Diarra, a fait savoir que son département prépare et met en œuvre la politique nationale dans les domaines de l’aménagement du territoire, de la population et des statistiques. Au dire du ministre, ces politiques visent à faire face aux nouveaux défis. Mieux, c’est dans le souci de promouvoir un développement équilibré du territoire national alliant le progrès social, l’efficacité économique et la protection de l’environnement que le gouvernement du Mali a adopté ces deux politiques. En ce qui concerne la Politique nationale d’aménagement du territoire, elle a été adoptée par décret N° 2016-0881/P-RM du 23 novembre 2016. Pour le ministre, cette nouvelle politique vise à contribuer à la consolidation de l’unité nationale, aux solidarités intra-régionales et à l’intégration régionale et sous- régionale. Plus loin, il dira qu’elle doit permettre au Mali de faire efficacement face, entre autres, aux défis de la régionalisation, de la construction des territoires et de leur cohérence avec les secteurs. En ce qui concerne la nouvelle politique nationale de population qui a été adoptée par décret N° 2017-1018/P-RM du 29 décembre 2017. Le ministre Adama Tiémoko Diarra a déclaré qu’elle doit permettre au Mali de faire face aux défis de la fécondité qui reste encore très élevée avec en moyenne 6,1 enfants par femmes ; de la mortalité, des migrations internationales, de l’urbanisation accélérée et d’un exode rural massif ; de l’amélioration des conditions sanitaires pour les rendre conformes aux normes internationales etc. Par ailleurs, le ministre a souligné aux responsables que l’atteinte des objectifs de ces politiques passe par leur appropriation par les différents acteurs à tous les niveaux ainsi que le suivi-évaluation des activités d’aménagement du territoire et de population. Ousmane Baba Dramé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here