Réveil tardif du président IBK

23

«Tchekoroba wilila, ni Allah ye min dima, a minè ka gna. Wa gna minai! » (le vieux s’est réveillé, il faut prendre soin de ce que Dieu t’a donné, j’en prends donc bien soin). C’est les propos tenus par le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta lors des vœux de la société civile au chef de l’Etat au palais présidentiel.

IBK a, une fois de plus, tancé ses contradicteurs : « Do kèra, n’ko aye sabali, aye sabali, ne sona, ne sona, mais do kèra!(ça suffit ! Je vous ai demandé de vous calmer, il faut vous calmer, je suis d’accord, je suis d’accord, mais ça suffit ! ».

C’est maintenant que le président de la République se réveille de son long sommeil, à quelques petits mois de la fin de son mandat ? Après plus de quatre ans de pouvoir, tous les signaux sont aux rouges au Mali. Des activistes et le Parena demandent d’ailleurs au président de la République de ne pas briguer un second mandat à cause de « son échec sur tous les plans ». « Boua ka bila, Boua Desera (le vieux doit renoncer, le vieux a échoué », le fameux slogan du célèbre chroniqueur Ras Bath connait un franc succès aujourd’hui au Mali. L’opposant Tiébilé Dramé, président du Parena, a aussi invité le président de la République à ne pas solliciter un second mandat au regard de l’échec et de l’immense gâchis de son premier mandat. Il a appelé à la mise en place d’une grande coalition pour réaliser l’alternance en 2018.

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here