Douanes maliennes : Attentes comblées par Aly Coulibaly et ses hommes

47
Ça travaille à la Direction générale des douanes. L’équipe dirigée par le vaillant Aly Coulibaly depuis son installation en…..n’a cessé de faire des performances en matière de recettes. Il suffit de jeter un clin d’œil sur le bilan annuel des douanes du Mali à travers lequel résultat l’on comprend aisément qu’Aly Coulibaly et ses hommes font preuve d’une détermination qui, sans doute, est à l’origine de la bonne santé dont jouissent les caisses de l’Etat du Mali. 585 milliards de FCFA dans la cagnotte ! Tel qu’elles s’étaient fixé comme objectif pour l’exercice de l’année 2017, les douanes du Mali ont atteint, sont parvenus à récolter la bagatelle de 585 milliards. Ce résultat, nous indique-t-on, n’aurait été possible qu’après le renforcement du système opérationnel du DG Aly Coulibaly et ses hommes. Au nombre de ces renforcements, il s’agit d’abord de celui du contrôle dans le cadre de l’amélioration de la prise en charge des marchandises. Processus que l’on appelle en langage purement systématique des T 1 et des manifestes’’ et qui a permis l’amélioration des recouvrements au niveau des bureaux de dédouanement actuellement opérationnels que sont ceux de Kayes, Sikasso, Koulikoro, Ségou. Les autres ne le sont pas en raison de la situation sécuritaire. Le renforcement des dispositions a aussi concerné le système d’exploitation des résultats du scanning et du programme de vérification des importations (PVI). Ce système qui consiste à vérifier avant embarquement dans le pays d’exportation, des marchandises importées au Mali. Renforcement du contrôle des certificats d’origine et surtout l’accentuation du contrôle des exonérations, la direction de la douane a aussi renforcé le contrôle après dédouanement pour un meilleur suivi des marchandises dans ses bureaux. Lutte contre la fraude et la criminalité transfrontalière ! Ce combat, a-t-on appris, a été l’un des moments forts des services des douanes courant l’exercice 2017. Il s’agissait par-là pour les services des douanes de mobiliser davantage la direction de renseignement et des enquêtes douanières et les BMI pour la surveillance et le contrôle des cargaisons, notamment le passage des produits en provenance du Niger par les postes frontaliers sécurisés du Burkina Faso. La réalisation des œuvres par l’équipe de Ali Coulibaly n’est pas une surprise pour ceux ont suivi le parcours de l’homme. Déjà à sa nomination, votre hebdo la sirène écrivait dans ses colonnes « La venue de cet Inspecteur principal de classe exceptionnelle 3è échelon des douanes n’est pas une surprise. Aly est un bosseur, courtois et profondément soucieux du rendement, et il est celui-là qui saura restituer, sans nul doute, à la douane malienne, ses lettres de noblesse pour le grand bonheur de ses concitoyens, surtout en ces temps où l’économie nationale connait d’énormes difficultés l’empêchant d’amorcer un véritable décollage. Les perspectives sont aujourd’hui très prometteuses car Aly fait confiance à son équipe et il a compris que c’est cet esprit d’équipe qui fait avancer l’économie malienne. L’adage ne dit il pas que « Main à main, une maison d’homme est construite » La rédaction Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here