Festivals : La Fondation Orange s’engage dans la promotion culturelle

31

La Fondation Orange-Mali soutient la culture dans le but d’appuyer l’économie locale et de valoriser les richesses artistiques et culturelles du Mali, à travers le théâtre, la danse, les émissions etc. Elle accompagne chaque année plusieurs grands festivals à Bamako et en régions pour contribuer aux efforts de désenclavement. Le coût global de son apport dans la promotion de la culture en 2017 s’est élevé à environ 36 millions de F CFA. Fidèle à son engagement de promouvoir la culture, la Fondation Orange-Mali a soutenu en 2017 plusieurs manifestations culturelles à travers le pays.

Parmi ces événements : le festival culturel Dogon, le festival de Ouagadou à Nara, le festival international de Kurukanfuga, le festival international les Nuits du kamalen ngoni à Yanfolila, le festival Jazzy Koum ben, le festival des masques des Bobofings, le festival multiculturel de Bancoumana, le Festival du Méguétan à Koulikoro et le festival international des cauris (Fescauri) à Siby. L’objectif visé par les promoteurs de ces événements est la valorisation du patrimoine culturel et artistique du Mali. La culture c’est aussi le soutien à l’émergence de jeunes talents, à travers l’association Donko Seko pour la danse contemporaine, à la musique traditionnelle à travers l’émission télévisée Weltaaré et un appui à la Nuit du taman et à  l’école de musique de Kirina. Les acteurs se prononcent Mme Zoé Dembélé, présidente du Jazzy Koum Ben Festival, s’est réjouie du soutien de la Fondation au jazz, une musique qui rassemble et qui unit les peuples. “Il nous a permis d’exister tous les ans”, dira-t-elle. Abdoul Berthé, directeur du festival les Nuits du kamalen ngoni, de préciser que l’appui de la Fondation est une importante capitale et qui date depuis la création du festival en 2013. “Nous avons bénéficié du soutien de la Fondation Orange-Mali pour l’organisation du Festival des arts et culture de Wassoulou “Nuits kamalen ngoni” et d’avoir cru à notre projet. “Aujourd’hui, c’est un événement rassembleur qui mobilise plus de 15 000 personnes des aires culturelles de Kolondiéba, Bougouni et Yanfolila. D’autres appuis de la Fondation sont à saluer, 3000 moustiquaires distribuées aux femmes des communes rurales et les trois centres de santé de référence de Yanfolila, des dons de kits de maraîchage aux femmes de Fougani-Ganadougou et aux femmes maraîchères de Tiola et un moulin aux femmes transformatrices du beurre de Karité de Kolondiéba”, ajoutera-t-il. Mandjou Yattara, directeur du festival des cauris a souligné que “le Festival des cauris du Mandé a fêté sa 11e édition du 15 au 17 décembre 2017 et depuis 10 ans, nous bénéficions d’un soutien de la Fondation Orange. Fescauri est un événement culturel unique en Afrique et annuel qui réunit plus de 10 000 personnes en 3 jours à Siby autours des Arts divinatoires, de la médecine traditionnelle et des musiques sacrées du Mali et d’Afrique. Nous apprécions très sincèrement la constance, la régularité de cet accompagnement qui nous a permis d’organiser chaque année le festival au bénéfice des populations du Mandé. Les populations de la Commune rurale de Siby est également reconnaissante à la Fondation Orange pour les dons de moulins aux femmes, de matériels informatiques au centre culturel Fescauri de Siby”. En 2017, la contribution de la fondation à la promotion de la culture s’est chiffrée à plus de  36 millions de  F CFA. Pour l’administratrice générale de la Fondation Orange-Mali, Mme Hawa Diallo, la solidarité est la raison d’être de sa structure. Et d’indiquer que “depuis 2006, la mission de la Fondation est d’œuvrer auprès des plus hautes autorités de l’Etat, des partenaires publics et privés dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Pour cela, il a été défini 3 axes d’intervention : la santé, l’éducation, la culture. A cela s’ajoute l’axe de la solidarité compte tenu de notre environnement socio-économique. Il s’agit donc, pour la Fondation, d’affirmer l’implication citoyenne d’Orange Mali auprès des populations et des autorités autour de projets ayant pour objet le développement humain et d’exercer pleinement sa mission de responsabilité sociétale d’entreprise autour de causes et valeurs humanitaires communes”. Cette politique formalisée de mécénat sous le statut d’une fondation d’entreprise a été réalisée à Orange-Mali en 2006 à l’instar des autres fondations du Groupe Orange. Ousmane Daou

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here