La CMA aux Etats-Unis : L’opposition opte pour l’omerta sur le sujet

30
Alors que le Président de la République s’est ouvertement prononcé sur le déplacement effectué, la semaine dernière, par une Délégation de haut niveau de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) aux Etats-Unis d’Amérique, en y dénonçant des velléités des Indépendantistes, l’opposition, quant à elle, est jusqu’ici restée muette sur le sujet. En esquivant la question à chacune des occasions auxquelles ils étaient appelés à en donner leur point de vue, les Leaders de l’opposition dont Tiébilé Dramé et Soumaïla Cissé ont quelque peu sapé à tort ou à raison le caractère républicain de leur bord politique. Réputée pourtant très prompte dans les prises de positions sur les sujets d’actualité nationale voire internationale qui interpellent le sort du Peuple malien en général, l’opposition au régime d’IBK semble désormais résolue à entretenir le flou sur ses véritables intérêts. C’est du moins ce que révèle la tactique utilisée ces derniers jours par ses principaux Leaders au sujet du voyage aux Etats-Unis de la CMA sur invitation d’une ONG américaine dénommée ‘’Independant Diplomat’’. Invité dans l’Emission ‘’Débat politique’’ de la Radio Klédu, le jeudi dernier, Soumaïla Cissé, le Chef de file de l’opposition, n’a pas daigné donner la moindre réponse à la question relative à son appréciation de l’acte posé par ces acteurs de la crise malienne. Tiébilé Dramé a, de son côté, utilisé une forme de ruse à peine voilée pour dévier le débat de ce sujet lorsqu’il était sollicité par la chaîne de télévision web ‘’Activist TV’’ à se prononcer sur les questions d’actualité. Pour qui connaît la détermination et le zèle dont ces deux leaders ont fait preuve dans leur positionnement radical sur certains sujets ; notamment, celui portant sur le projet de révision constitutionnel, il y a de quoi s’interroger sur la nature de l’opposition qu’ils animent. Sont-ils des adversaires politiques au pouvoir en place ou des ennemis de la paix au Mali ? Il peut, certes, s’agir là d’une manière à eux de signifier une fois de plus leur mécontentement de la mise à l’écart dont ils se disent être victimes lors des discussions inter maliennes antérieures qui ont abouti à la signature de l’Accord de Paix avec ces ex-rebelles ; mais, cependant, force est de constater que le silence actuel peut leur faire prêter des intentions parce que porteur de sens à plus d’un titre. Surtout que le détenteur du pouvoir auquel l’URD de Soumaïla Cissé et le PARENA de Tiébilé Dramé s’opposent en premiers, n’a pas mâché ses mots pour condamner une initiative qui devrait interpeller tous les acteurs de la vie sociopolitique de notre pays. «Est-ce que c’est comme cela qu’on conforte la paix au Mali ? Non. Il faut que les malices cessent. Il faut que les comportements parallèles, désobligeants en fin de compte cessent également aussi et qu’on nous sache un peu mûrs », avait laissé entendre le Président IBK ; une réaction qui n’a, malheureusement, pas pu mouvoir en rien la fibre patriotique des Responsables de l’autre bord. Katito WADADA : LE COMBAT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here