Me Mountaga Tall face à la presse : ‘’Le Mali se trouve aujourd’hui dans une situation critique et inquiétante’’

22

Hier, mardi 16 janvier 2018, le président du Congrès national d’initiative démocratique (CNID Faso Yiriwaton), Me Mountaga Tall a présenté ses meilleurs vœux de l’année 2018 à la presse. La cérémonie de présentation de vœux tenue à la Maison de la presse de Bamako a été saisie par Me Mountaga Tall de mettre l’accent sur la situation sécuritaire du Mali. « Le Mali se trouve aujourd’hui dans une situation critique et inquiétante. Ceux qui savent n’en dorment pas. L’année 2017 a été caractérisée par le déplacement du centre de gravité des attaques terroristes du Nord vers le Centre du Mali… plus de 700 personnes dont nombreux civils ont été tuées au cours de l’année écoulée », a-t-il dit. En outre, Me Tall a invité toute le monde surtout les gouvernants à œuvrer pour la bonne tenue et à bonne date d’élections démocratiques et transparentes en 2018. « La gouvernance en cours sera alors soumise à la sanction du peuple qui aura bien évidemment le dernier mot », a-t-il dit.

Me Tall invite l’Etat à s’investir pour que la vérité éclate sur la disparition du journaliste Birama Touré Selon le rapport de Reporters Sans Frontières, dit-il, « depuis 2015, les atteintes à la liberté de la presse sont moins sévères, mais le nord du pays reste un endroit dangereux donc peu accessible pour les médias ». A ses dires, la véritable tâche noire porte sur le cas Birama Touré avec des nouvelles plus qu’alarmantes sur son sort. L’Etat, ses confrères et toutes les personnes de bonne volonté, dit-il, doivent continuer à s’investir pour que la vérité éclate enfin. Il a souhaité à ce que le projet de loi portant régime de la presse et des délits de presse soit diligenté afin d’améliorer la situation des femmes et des hommes de média et de presse. « Un nouveau Gouvernement vient d’être mis en place. Cependant, le CNID – FYT et moi-même avons décidé de ne pas y participer, convaincus que l’on peut servir sa patrie sans pour autant siéger au Gouvernement. Néanmoins, nous saluons la décision du Président de la République de nous avoir consultés et souhaitons bonne chance à la nouvelle équipe. Nous ne manquerons pas de contribuer utilement chaque fois que cela est nécessaire, à la place qui sera la nôtre, notamment par des critiques objectives et des propositions constructives. D’ailleurs, c’est ce que nous avons fait à propos du projet de loi portant révision de la Constitution…Nous avons salué la décision du retrait qui a contribué à apaiser considérablement le climat sociopolitique en 2017 », a souligné l’ancien ministre d’IBK. Concernant les élections générales de 2018, Me Tall a invité tout le monde d’œuvrer pour la bonne tenue et à bonne date d’élections démocratiques et transparentes. « La gouvernance en cours sera alors soumise à la sanction du peuple qui aura bien évidemment le dernier mot…Notre pays ne pourrait pas supporter les conséquences d’une crise politique », a martelé l’avocat inscrit au barreau malien. Par ailleurs, il dira que le panier de la ménagère reste toujours vide. En réponse aux questions des journalistes, le président du CNID FYT, Me Mountaga Tall a rassuré les uns et les autres que sa formation politique ne sera pas absente lors de la présidentielle de 2018. Par ailleurs, il a condamné sans réserve, la répression des journalistes lors des manifestations. Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here