Tribunal de la Commune VI : Le procès Tidiani Tangara-OMH renvoyé au 6 février

33
Hier à 9 heures, la presse était présente au tribunal de grande instance de la commune VI. Le confrère Tidiani Tangara, Directeur de Publication de Le Dénonciateur, le plaignant, était face au Directeur Général de l’Office Malien de l’Habitat du Mali (OMH). Selon notre confrère de Le Figaro du Mali, Ammy Baba Cissé, ‘’l’OMH a sollicité trois semaines de grâce pour discuter et trouver un terrain d’entente. L’affaire a été renvoyée au 6 février 2018’’. De quoi est-il question ? Selon le plaignant, Tidiani Tangara que nous avions rencontré dans la cour du tribunal tout est parti de son intervention dans un dossier d’expulsion, instruit par l’actuel DG à l’époque DGA, d’une pauvre dame de son logement social pour défaut de paiement. Après des négociations conduites par le confrère, une association s’est portée garante de payer les arriérés. Chose faite. Malgré cela, la dame n’est pas entrée en possession de sa maison. Elle dort dehors dans le marché ‘’ATTbougou’’ de Tabakôrô . Après les investigations, il s’est avéré que le DG aurait donné la maison à un malien de la diaspora et ce dernier en l’espace de 15 jours aurait investi près de 8 millions dans le bâtiment. Monsieur Bathily, à l’époque ministre aurait intervenu en remboursant de sa propre poche l’argent investi par le malien de la diaspora et donné instruction à l’OMH de retourner à la bonne dame sa maison. Monsieur Dianka, refusa sous prétexte que l’OMH aurait décidé de réparer le préjudice ailleurs. Chose pas faite non plus. Dépassé par la pression de Monsieur Tangara, nommé DG, Monsieur Dianka décide de s’attaquer au journaliste. Ce dernier a bénéficié d’un logement social type F4 en 2015. Dès son entrée en fonction, il fait parvenir à Tangara une correspondance dans laquelle il explique en un premier temps que des eaux usées provenant du bâtiment de Tangara nuisent à l’environnement. Chose démentie par un acte d’huissier. Le DG continue avec sa sale besogne à travers une deuxième lettre. Il informe l’acquéreur de l’annulation de la décision d’attribution car l’OMH s’est trompé. Selon la lettre, le vrai propriétaire serait un autre Tidiani Tangara. Notre confrère est entré en contact avec son homonyme. Ce dernier dément. Il affirme n’avoir jamais postulé pour un bâtiment de type F4 mais F3 et qu’il n’a même pas les moyens de payer un bâtiment de type F4. Malgré tout, le DG envoie une troisième lettre, l’en espace d’un mois, afin de sommer notre confrère de quitter le local en 8 jours. Et c’est le jour où il s’apprêtait à aller expulser notre confrère que celui-ci a assigné en justice le DG de l’OMH. C’est ainsi que la décision administrative a laissé place à celle judiciaire. Kèlètigui Danioko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here