Mali: pourquoi tant d’insécurité à Tombouctou ?

28

A l'appel de plusieurs associations de la ville malienne de Tombouctou (nord-ouest), une nouvelle journée ville morte a été observée mercredi 17 janvier pour dénoncer « l'insécurité ». Le mot d'ordre a été très largement suivi. Mais pourquoi l'insécurité perdure-t-elle dans cette ville ? A Tombouctou, il y a trois forces : les casques bleus de l’ONU et les Français de l’opération Barkhane, quasiment dans le même camp, à côté de l’aéroport de la ville. Ensuite, il y a l’armée malienne, au centre ville dans son camp. Mais dès que la nuit enveloppe la ville, il n’y a quasiment plus aucune patrouille. Insistons : quasiment aucune patrouille nocturne dans les huit quartiers de la ville. A partir de 18h, pour raison d’insécurité, l’un de ces quartiers, « Kabara », est même coupé des autres. Dans la ville, il y a essentiellement trois check-points. Un à la sortie nord, en direction de la localité de Arawane, un autre à la sortie sud, ainsi qu’à la sortie ouest. Mais ce ne sont pas de véritables postes de contrôle pour faire face à la situation. Parfois, explique une autorité locale, certains check-points sont de véritables passoires. « Les militaires n’ont pas assez de moyens », ajoute Abdoulaye Touré, l’un des organisations de la « journée ville morte », qui a été largement suivie. Question : qui sont ceux qui responsables de l’insécurité à Tombouctou ? D’abord des bandits, ils enlèvent les véhicules de préférence les 4X4, les criminels aussi. Ils ont par exemple assassiné la semaine dernière un douanier en plein centre ville de Tombouctou. Des hommes armés, non clairement identifiés, figurent également parmi les responsables de l’insécurité. Les jihadistes font aussi régner leur loi, dans la « cité des 333 saints ». En savoir plus sur http://www.rfi.fr/afrique/20180118-mali-tombouctou-insecurite Source : Africatime Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here