Réseau des Jeunes Leaders des Partis Politiques du Mali : Un nouveau bureau mis en place sur fond de tensions et de contestations

42

Le bureau exécutif national du Réseau des Jeunes Leaders des Partis Politiques du Mali (RJLPPM) a été mis en place avant-hier, le mercredi 16 janvier 2017, à la Maison des Ainés sur fond de tensions et de contestations. Les travaux de cette assemblée générale extra élective qui ont débuté à partir de 15 heures n’ont pris fin qu’à zéro heure passée.

Deux candidats étaient en confrontation pour le poste de la présidence de ce réseau des jeunes des partis politiques, il s’agit de Adama Togo du RPM et de Issa Coulibaly de Yèlèma. Ainsi, le candidat du RPM, Adama Togo a été élu Président du RJLPPM avec un bureau composé de 61 membres dont 8 postes ont été réservés au candidat du Yèlèma et ses partisans. Notons que ce bureau exécutif national a été mise en place sur fond de tensions et de contestations. De même, il a été mise en place en l’absence du candidat de Yèlèma et ses partisans qui avaient claqué la porte.

Bien avant que les travaux ne débutent et que les mandataires des partis ne regagnent la salle, plusieurs couacs ont émaillées cette rencontre capitale du fait que certains mandataires n’ont pas pu accéder à la salle parce que leurs lettres ont été retirées sur décision du PCA du CMDID, les raisons avancées seraient que ces partis sont en cours d’adhésion. Il s’agit du PCD, RUP, ADECAM, PDD qui a été accepté à la fin ainsi que le PSO qui avait deux représentants avec deux mandats dument signés par le Président de ce parti. Joint au téléphone par les organisateurs, ce dernier à fait savoir qu’il a déjà désigné un représentant. Et l’autre représentant avec le même mandat, la même signature? Autre contestation, un membre du RPM qui est venu avec la procuration du mandat de l’ADEMA, a été dénoncé par d’autres jeunes et de justesse, ils allaient en venir aux mains. Malgré cet incident, il a participé aux travaux. De même, certains jeunes ont agressé et menacé verbalement les organisateurs qui réceptionnaient les mandats à l’entrée de la salle. Une fois dans la salle les travaux étaient présidés par le PCA de la fondation CMDID, Boubacar Sandinan Camara. Deux points étaient à l’ordre du jour de cette assemblée générale extra élective. Il s’agit notamment de l’amendement des textes et la mise en place du nouveau bureau. Au cours des travaux, la tendance de Yèlèma et autres ont quitté la salle pour plusieurs raisons notamment l’influence de certains Président de partis de la majorité, le non respect de l’ordre du jour par le Président du Conseil d’Administration du CMDID, non moins membre du RPM ainsi que sa position ambigüe. Le bureau a été finalement mis en place en l’absence du second candidat et ses partisans. Par ailleurs, selon l’un des partisans du candidat de Yèlèma, ils envisagent d’organiser une conférence de presse pour contester le bureau qu’ils qualifient d’illégal. Ousmane Baba Dramé

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here