Crise de la femafoot : Mamoutou Touré dit Bavieux dépose les armes

2
La crise qui sévit à la Fédération Malienne de Football peut enfin espérer une fin. L’un des protagonistes Mamoutou Touré dit Bavieux qui s’était opposé à la décision de la FIFA de mettre en place un Comité de Normalisation (CONOR) met de l’eau dans son vin. Il a confirmé d’avoir retiré sa plainte contre la FIFA au niveau du TAS (Tribunal Arbitral Sportif) lors d’un point de presse qu’il a organisé ce mardi 16 janvier 2018 à la Maison de la Presse. ” Moi et mes colistiers ne ferons rien qui puisse empêcher le bon fonctionnement du CONOR ” affirme Mamoutou Touré allias Bavieux. En effet, suite à la médiation et aux négociations du nouveau Ministre des Sports Jean Claude Sidibé, Bavieux et ses colistiers décident enfin de retirer leur plainte contre la FIFA au niveau du TAS. Cette plainte, si elle n’était pas retirée, pourrait annuler la décision de la FIFA et conduire à la dissolution du CONOR. Ce qui allait encore déboucher à un autre bras de fer. Et les pauvres joueurs et équipes allaient continuer de souffrir. Heureusement, le Ministre a compris sa mission et va jusqu’à prier les protagonistes. Qui reviennent à la raison en acceptant la demande de la plus haute autorité des Sports au Mali. Du coup, les jeunes joueurs pris en otage peuvent enfin inspirer l’air de la liberté. ” Nous souhaitons le démarrage des compétition, l’ouverture du championnat ” martèle Bavieux. Du coup, lui et ses colistiers placent leur confiance totale au CONOR. ” Nous avons confiance à l’impartialité du CONOR ” dit-il. Et d’ajouter ” oublions le passé et pensons au développement du football malien “. Une crise de trop ! Le bras de fer entre le camp favorable au Général Baba Diarra et celui favorable à Sallah Baby perdure depuis sous Baba élu à la tête de la FEMAFOOT. Ce dernier, malgré des contestations, fait son mandat. Mais dans la crise. Par ailleurs, en 2017, lorsque les oppositions avaient dépassé les limites, les plus hautes autorités ont intervenu. Le Ministre des Sports HousséiniAmionGuindo a été interpelé par les députés à l’Assemblée Nationale. Le Premier Ministre de l’époque Abdoulaye Idrissa Maïga a engagé la médiation entre les deux parties. Ces différentes interventions ont apaisé la tension. Ce qui a permis la programmation de l’élection. Prévue pour le 08 octobre dernier, cette élection se passa en “ dehors des normes “, selon le camp Baby. Qui avait souligné des irrégularités dès les phases préélectorales. Stupéfait du résultat, ce camp a saisi la FIFA pour une résolution. Qui, à son tour, décide d’annuler les résultats de cette élection et propose la mise en place d’un comité de normalisation. La nouvelle tombée, le président contesté Bavieux s’active et porte plainte auprès du TAS pour annuler la décision de la FIFA. Car il estime que la FIFA est inapte à dissoudre son b.ureau. En somme, l’histoire s’arrête là pour le moment. Estimons que ce retrait soit la fin de la crise qui sévit dans la FEMAFOOT et donne ainsi un nouveau souffle au football malien. Yacouba TRAORE

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here