FEBACK 2018: le pec exhibe ses avantages

60
Le parc des expositions de Bamako a abrité, mardi dernier, une rencontre sur le renforcement de la coopération entre le port autonome de Conakry et les transporteurs et chargeurs maliens. Organisée, dans le cadre des activités de la 12ème édition de la FEBAK, ladite rencontre était présidée par M. Youssouf BATHILY, président de la chambre de commerce et d’industrie du Mali, en présence de Mamadou SOW, Directeur de l’entrepôt du Mali en Guinée ; Mme TOURE Awa KEITA, Directrice du port autonome de Conakry (PAC) et des responsables des syndicats des transporteurs et chargeurs du Mali. Encourager les chargeurs et transporteurs maliens à aller vers le port de Conakry, tel était l’objectif de cette rencontre qui a été une opportunité pour les deux parties d’échanger sur les acquis et les défis de cette coopération qui dure, depuis des années. Dans son discours, M. BATHILY a salué l’assistance de la Guinée au profit des opérateurs maliens. « Les frais de transit réduits à 50% pour tous les Maliens, le scanner pour les bateaux et camions maliens sont gratuits, l’accès au port est également gratuit. La participation au corridor douanier est réduite à 0,2%, un entrepôt de 1500m2 à Conakry, et 5000m2 à Africagiadi et autres avantages que nous les Maliens bénéficierons, à cause de la fraternité qui nous réunit. Merci Madame la directrice d’avoir respecté à la lettre », a-t-il dit. Mme TOURE Awa KEITA a, à son tour, réitéré la volonté des hautes autorités de la Guinée à rester aux côtés des opérateurs malines pour qu’ils se sentent à l’aise dans le port de Conakry, qui est, selon elle, considéré comme un port malien. « Le Mali et la Guinée sont deux poumons dans le même corps, comme l’ont dit nos pères de l’indépendance Modibo KEITA et Ahmed TOURE. Le port de la Guinée est le plus proche du Mali à seulement 900 km de route de Bamako. Nous sommes en train de tout faire pour que vous soyez totalement à l’aise en Guinée. En effet, après tous ces avantages cités par mon frère BATHILY, nous sommes à pieds d’œuvre pour la reconstruction des routes qui mènent dans les entrepôts et les différents accès», a-t-elle dit. Pour les travaux d’extension, Mme TOURE soutient que le port autonome de Conakry a réalisé les travaux d’extension du quai qui est un nouveau poste de 12/340 m – et du terminal à containers de 12 hectares. « Ces réalisations, avec la mise en place de deux nouveaux portiques de quai et d’une centrale électrique de 5.8 MGW, placent le Port de Conakry au niveau des meilleurs standards internationaux. Il faut noter également le projet d’aménager du port sec avec sa connexion ferroviaire pour fluidifier le trafic des marchandises », a expliqué la directrice. Elle a révélé que ces travaux d’extension sont financés entièrement par la fondation Bolloré Ports, qui emploie 460 personnes à Conakry Terminal. Ce port, selon elle, a pour ambition de créer une plateforme régionale de transbordement compétitive. Pour finir, Mme TOURE a appelé chargeurs et transporteurs du Mali à essayer le port autonome de Conakry, le port du Mali. PAR CHRISTELLE KONE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here