Groupe Keita-Port autonome de Conakry : Un partenariat ambitieux signé au profit des opérateurs économiques

26
Le Mali est un pays enclavé qui importe et exporte des marchandises et cela à travers les pays qui ont accès à la mer et qui dispose de ports. Pour rendre la vie plus facile aux opérateurs économiques du Mali, le Groupe Keita vient de signer un important Protocole d’Accord avec le Port Autonome de Conakry (PAC). La cérémonie de signature de ce protocole, s’est déroulée, le mercredi 17 janvier 2018, à l’hôtel de l’Amitié, en présence du Directeur national des transports, Mamadou Koné ; du Directeur General des entrepôts maliens en Guinées (EMAGUI), Mamadou Sow ; du Président directeur général du Groupe Keita, Modibo Keita ; de la Directrice générale du Port autonome de Conakry, Mme Touré Hawa Keita, accompagnée par la circonstance d’une forte délégation. La signature de cet important Protocole d’Accord traduit toute la volonté des autorités Guinéennes et Maliennes à faciliter l’accès à la mer et aux transports maritimes internationaux, aux opérateurs économiques du Mali. Retenons qu’il marque ainsi le lancement d’un ambitieux partenariat qui engage réciproquement le Port autonome de Conakry (PAC) et le Groupe Keita du Mali, à garantir respectivement : des avantages spécifiques sur le passage portuaire des marchandises déclarées par le Groupe ; un trafic minimum de 300 000 tonnes de marchandises en transit par an sur le Port de Conakry. Cela permettra ainsi la création et le renforcement des facilités de passage des marchandises tant au niveau des postes transfrontaliers terrestres, qu’au niveau du Port de Conakry, par la suppression des barrières non tarifaires et en garantissant des opérations de qualité sur la chaine logistique. Pour le Président directeur général du Groupe Keita, Modibo Keita le Port autonome de Conakry est un port de proximité avec le Mali, donc son choix n’a pas ete un jeu de hasard pour le Groupe. Il a affirme que son Groupe fait transiter la majorité de ses marchandises dans d autres ports, ailleurs. « Nous projetons d’ici 2019 de faire transiter par an 470 containeurs et 670 000 tonnes de marchandises. Donc parvenir à exploiter le Port autonome de Conakry serait un atout majeur pour les deux parties », a-t-il souligné. A l’en croire, l objectif de ce partenariat est de redorer l’image du Port autonome de Conakry à l’instar des autres ports de la sous-région. A cet effet, a-t-il dit, nous sollicitons les autorités portuaires à accorder des facilités pouvant attirer les Opérateurs économiques du Mali. Avant d’évoquer qu’un voyage de prospection fut effectué par une délégation du Groupe Keita en mai 2017 pour s’enquérir d’une éventuelle possibilité de collaboration avec le PAC. Il a rassuré la Directrice générale du PAC que le Groupe Keita sera présent au PAC et exploitera au maximum les facilités qui lui seront faites. Quant à la Directrice générale du PAC, Touré Hawa Keita a indiqué que ce protocole est l’aboutissement de négociations franches et sincères entre la Direction du Port autonome de Conakry et le Groupe Keita. Il est le résultat, selon elle, de la volonté des deux parties à œuvrer ensemble pour assurer des services portuaires compétitifs et un trafic de marchandises en transit du Mali régulier sur le port de Conakry, ce qui va contribuer à créer les conditions indispensables à l’accroissement de leur chiffre d’affaires et à la création d’emplois dans les deux pays. « Premier du genre pour le PAC, ce partenariat conclu avec un acteur du commerce d’un Pays de l’hinterland, les actes que nous proposons aujourd’hui répondent aux objectifs et aux aspirations des Gouvernements Guinéen et Malien », a-t-elle avoué. Elle s’est dite satisfaite de l’engagement du Groupe Keita et reste convaincue que cet engagement est profitable aux acteurs du commerce extérieur Malien. Avant de dire que ce partenariat est le début d’une dynamique des relations professionnelles entre le PAC et le Groupe Keita, dont la réussite dépendra du renforcement de part et d’autre, des conditions essentielles à l’atteinte des objectifs visés par les deux partis. En ce qui lui concerne, le Directeur national des transports, Mamadou Koné a exprimé la volonté du Gouvernement malien de jouer sa partition pour la réussite et la consolidation de ce partenariat signé entre les deux parties. M.L. KONE Source : Le Fondement

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here