Nouvelle chancellerie du Mali au Burkina Faso : Le chantier prend corps

24
En marge de la participation du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, au Forum international sur la gouvernance, la démocratie et les affaires à Ouagadougou, le ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, a visité, mercredi dernier, le chantier de la nouvelle chancellerie du Mali dans la capitale burkinabé. Il était accompagné de l’ambassadeur du Mali au Burkina, Amadou Soulalé, du consul honoraire du Mali à Bobo Dioulasso et des conseillers de l’ambassade. Lancé depuis 2007, ce chantier a pris du retard et cela au grand dam des Maliens résidant au Burkina et du personnel de l’ambassade qui rêvent d’une nouvelle chancellerie plus accueillante et digne de notre pays. Il faut rappeler que c’est en 2004 que notre pays a acquis cette parcelle au quartier résidentiel de Ouaga 2000. La même année, le Burkina Faso a aussi acquis l’équivalent de cette parcelle à l’ACI 2000. Aussitôt, la partie burkinabé a lancé les travaux de construction de son ambassade sise à l’ACI 2000 et les travaux sont terminés depuis plusieurs années. Ce qui n’a malheureusement pas été le cas pour notre pays qui continuait encore à louer des villas à Ouagadougou pour y loger notre représentation diplomatique. L’espoir tant suscité par la maquette du nouveau siège de l’ambassade du Mali, dévoilée depuis 2007, n’a pas été suivi d’effet puisque depuis cette date jusqu’à nos jours, le chantier était resté toujours au niveau du soubassement. C’est seulement à partir de 2015 que le chantier connaîtra sa véritable vitesse de croisière. En face de l’hôtel Lybia Laïco, on peut aujourd’hui apprécier le magnifique joyau architectural du style sahélien qui a véritablement pris corps. Ainsi en allant à découverte du joyau, Dr. Boubou Cissé voulait surtout rassurer l’entreprise chargée de la construction de son engagement à donner à ce chantier la cadence nécessaire pour permettre son inauguration officielle d’ici mars prochain. «Il s’agit de notre deuxième visite sur ce chantier mais celle d’aujourd’hui est assez galvanisante, puisque, comme vous le constatez avec moi, ce chantier connaît un niveau d’exécution très satisfaisant. Nous allons travailler à mobiliser le reste du fonds nécessaire pour son achèvement d’ici mars 2015», a indiqué le ministre, rappelant que la construction de cette chancellerie rentre que le cadre de la politique du gouvernement sous l’impulsion du président de la République d’avoir ses propres bâtiments dans chacune des juridictions du Mali à travers le monde entier. Il faut noter que cette nouvelle chancellerie est bâtie sur 10.000 km2. Elle est située non loin du Centre international de conférences de Ouaga 2000. Il s’agit d’un bâtiment principal de type R+2. Son coût de réalisation est de 2, 800 milliards de FCFA. Les travaux de construction sont confiés à l’Entreprise générale de construction du Burkina (EGCOB). Envoyée Spéciale Doussou DJIRE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here