Présidence du RJPPM : L’élection d’Adama TOGO du RPM crée une crise

17
Le mardi 16 janvier, sous une très grande tension, le renouvellement du bureau exécutif du Réseau des Jeunes des Partis Politiques du Mali (RJPPM) se déroulait à la maison des ainés de Bamako. Pour la présidence, Issa Coulibaly du parti YELEMA était opposé à Adama TOGO du RPM. Au moment de l'élection, constatant des pratiques qu'ils ont jugé ''irrégulières'', les membres du camp Issa COULIBALY ont préféré quitter la salle. Et ils accusent le président du conseil d'administration de la fondation CMDID, Boubacar Sandina CAMARA, d'être à la base de cette situation. En effet, dès avant le jour J, la candidature au poste de président du RJPPM du jeune Adama TOGO, très proche de l'honorable Moussa TIMBINE, était vigoureusement contestée par certains membres du réseau. L'acceptation de sa candidature est due au fait que, affirme notre source, le président du conseil d'administration de la fondation du Centre Malien pour le Dialogue Inter partis et la Démocratie (CMDID), M. Boubacar S. CAMARA, est membre du RPM (le parti politique au pouvoir). Selon le camp Issa COULIBALY, le prétendant qui conteste le déroulement de l'élection, '' la candidature d'Adama TOGO du parti RPM ne devrait même pas être acceptée. Car, Il n'était pas membre du réseau. Son parti, le RPM, était déjà représenté dans le réseau par une certaine Fatoumata Magassouba. A ce que l'on sache, cette dernière n'a pas démissionné du RPM et n'a pas été exclue par le bureau sortant du RJPPM. Or, pour prétendre à la présidence du réseau, il faut être d'abord membre du bureau exécutif sortant''. Notons que selon l'alinéa 2 de l'article 4 du chapitre 1 (Renouvellement-Autorisation des partis membres), contenu dans le règlement intérieur du Réseau des Jeunes des Partis Politiques du Mali,"Nul ne peut être candidat au poste de président sans être membre du bureau sortant". En conséquence, les membres du camp Issa COULIBALY disent ''ne pas reconnaitre le nouveau bureau''. Dès le lendemain de l'élection, c'est-à-dire le mercredi 17 janvier, ils ont entrepris des voies de recours légales afin d'annuler cette élection. Rappelons que le Réseau des Jeunes des Partis Politiques du Mali (RJPPM) est une création de la fondation CMDID (Centre Malien pour le Dialogue Inter partis et la Démocratie). Son objectif général est de promouvoir l'ancrage de la démocratie au Mali, en mettant en symbiose les initiatives républicaines de toutes les entités jeunes des partis politiques. Le RJPPM œuvre aussi pour l'instauration d'un Etat de droit et de progrès dans une alternance démocratique au Mali qui assurera l'égalité de chance entre tous les jeunes des partis politiques membres de la fondation CMDID. De sa création à aujourd'hui, le bureau exécutif a été renouvelé une fois. Le premier bureau était présidé par le jeune Ibrahim KEBE du SADI et le second était dirigé par Bengaly GUINDO de l'URD. La présidence est tournante entre les partis politiques. Ni le président sortant ni son parti politique ne peut être candidat pour sa succession. La durée d'un mandat est de deux ans non renouvelable et non prolongeable. L'acceptation de la candidature d'Adama TOGO au poste de président voire son élection, au mépris du règlement intérieur, est en train d'installer une véritable crise sans précédente au sein du RJPPM. De ce fait, cette belle initiative est désormais entachée. Sory Ibrahim TRAORE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here