Mamoutou Touré “Bavieux” face à la presse : “Grâce à l’implication du ministre des Sports, nous avons décidé de retirer notre plainte devant le TAS. Et nous sommes prêts à collaborer avec le Conor”

27
Mamoutou Touré ” Bavieux ” et ses colistiers étaient devant la presse le mardi 16 janvier 2018 à la Maison de la presse pour annoncer le retrait de leur plainte contre la Fifa. En effet, après l’annulation par la Fifa de leur élection au Comité exécutif de la Fédération malienne de football, Bavieux Touré et ses camarades avaient attaqué cette décision de l’instance dirigeante du football mondial devant le Tribunal arbitral du sport (Tas). Car pour Bavieux et son Comité exécutif, la Fifa n’était pas dans son rôle de prendre une telle décision. Bavieux a annoncé que sur sollicitation, disons même une prière du nouveau ministre des Sports, Me Jean Claude Sidibé, ils ont retiré cette plainte contre la Fifa. Dans son intervention, Mamoutou Touré “Bavieux” a expliqué que depuis qu’ils ont appris que la Fifa avait décidé l’installation d’un Comité de normalisation (Conor) à la tête de la Fédération malienne de football, ils ont pris l’engagement qu’ils seront les premiers à collaborer avec ce Conor. Puisque, a-t-il dit, ils sont convaincus que tout ce qui s’est passé, de la période de campagne à l’élection du bureau, l’a été de façon transparente, même si quelque part certains ont estimé que des points du règlement avaient été entachés. “Donc, nous nous sommes dits que ça ne sert à rien d’exacerber la crise. Nous sommes d’accord avec le Conor, nous sommes pour la mise en place du Conor. Mes colistiers, moi-même et nos mandants qui sont les clubs et les groupements qui nous soutiennent travaillerons avec ce Conor”, a-t-il dit. Il a ajouté qu’à la lumière de son voyage en France qui lui a permis de rencontrer beaucoup de personnes, il lui était conseillé de saisir le Tribunal arbitral du sport (Tas). C’est ainsi qu’à son retour à Bamako, ils ont fait l’évaluation de la situation avant de saisir le Tas, non pas pour empêcher la reprise des élections, mais simplement parce que la décision qui annulait leur Comité exécutif l’a été sans support réglementaire et la Fifa n’était pas dans son rôle pour invalider leur bureau, simplement du fait que la partie qui contestait n’avait pas usé de ses voies de recours tant au niveau local qu’au niveau international. “Nous ne comprenions pas pourquoi la Fifa se substituait à nos adversaires pour prendre une telle décision”, s’est-il étonné. Bavieux a laissé entendre que les meilleurs avocats français l’avaient assisté dans le dossier qu’il n’a pas voulu commenter, compte tenu du fait que la procédure au niveau du Tas est un peu différente des procédures classiques. Ce qui fait qu’ils ont attendu que le dossier soit instruit au niveau du Tas et que les frais soient payés pour la saisine afin de donner de la voix. Sur leur plainte au Tas, Bavieux a indiqué : “Nous étions très sûrs d’avoir gain de cause au Tas car notre plainte contre la Fifa était un bon dossier. Et nos amis de la Fifa le savent. Mais quand Me Jean Claude Sidibé a été nommé ministre des Sports, il a rencontré certains segments et quand il a appris que nous avions instruit un dossier au niveau du Tas, il nous a saisi, à la limite il nous a prié, pour le football malien, pour l’apaisement au niveau de ce football, pour l’instauration d’un climat convivial entre les fils du Mali. Il nous a humblement demandé d’arrêter notre procédure de saisine auprès du Tas. Ça été une longue discussion entre nous-mêmes pour qu’on arrive, par respect pour notre pays, par respect pour le Ministre, par respect pour le monde du football, à saisir nos conseils en Europe pour leur dire de retirer notre plainte au niveau du Tas. Nous l’avons fait avec le seul souci de dire que nous sommes les mêmes fils de ce pays et qu’il n’y a pas de raison que, si les règles du jeu sont très bien tracées, qu’on n’aille pas en compétition pour lever toute équivoque. Donc, aujourd’hui, nous n’avons plus de dossier au niveau du Tas. Nous avons accepté d’aller en compétition avec nos frères”, a-t-il commenté. Bavieux a ajouté que ses colistiers et lui ont pris l’engagement de ne rien faire qui puisse entraver le bon fonctionnement du Conor mis en place. “Nous travaillerons avec le Conor sans aucun problème. Nos mandants travailleront avec le Conor sans aucun problème car ce Comité de normalisation travaille en conformité avec les textes du football. Autrement dit, que l’impartialité du Conor est de mise. Nous ne doutons pas des femmes et des hommes qui composent le Conor. Nous pensons qu’ils sont nos sœurs, nos frères. Et nous espérons, par la grâce de Dieu, qu’avec beaucoup de doigté et d’intelligence, le Conor arriverait à nous épargner du climat délétère pour qu’enfin nos jeunes frères, nos enfants, puissent jouer au ballon et qu’on arrive à taire nos égos, à laisser nos enfants compétir. Cela est notre objectif”, a-t-il conclu, avant de demander à la presse d’accompagner le Conor pour une sortie de crise honorable. Siaka DOUMBIA ====================== RETRAIT DE LA PLAINTE DE BAVIEUX : Me Jean Claude Sidibé salue un acte sage e retrait de la plainte de Mamoutou Touré dit Bavieux et ses colistiers contre la Fifa pour l’invalidation de l’élection du Comité exécutif de la Fédération malienne de football des 8 et 9 octobre 2017 a été très bien apprécié par le tout nouveau ministre des Sports, Me Jean Claude Sidibé. En effet, le ministre des Sports a salué cette concession et cette sagesse de Bavieux et ses colistiers qui, à ses dires, procède d’une volonté manifeste d’aller définitivement à la réconciliation des cœurs et des esprits, nécessaire à la reconstitution de la famille de notre football. Nous vous proposons le contenu intégral du communiqué du ministre des Sports, en date du 17 janvier 2018. “Le ministre des Sports informe l’opinion nationale que suite à sa demande, le candidat Mamoutou Touré dit Bavieux et ses colistiers ont accepté de retirer leur plainte déposée au TAS contre la Fifa suite à l’invalidation de l’élection du Comité exécutif de la Fédération malienne de football les 8 et 9 octobre 2017. Pour le ministre des Sports, cet acte sage procède d’une volonté manifeste d’aller définitivement à la réconciliation des cœurs et des esprits, nécessaire à la reconstitution de la famille de notre football. Tout en invitant l’ensemble des acteurs à mettre un accent particulier sur l’intérêt de nos enfants, le ministre des Sports salue et remercie le candidat Mamoutou Touré dit Bavieux et ses colistiers pour cette concession et cette marque de considération pour sa personne et le peuple malien qui a tant souffert à cause de cette crise”. Siaka DOUMBIA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here