Convention de la majorité présidentielle : Dispute et confusion autour de 50 millions offerts par le chef de l ’Etat

16
Cinquante millions de francs cfa, c’est le montant que le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita aurait offert aux partis membres de la convention de la majorité présidentielle, composée au moins de 60 formations politiques. C’était lors de la présentation de vœux de celles-ci à son adresse. Les débuts d’années offrent l’occasion aux institutions politiques et administratives d’adresser leurs vœux au Président de la République. Dans la foulée de cette tradition, le chef de l’Etat a reçu la semaine dernière les formations politiques qui composent la CMP. Elles étaient une soixantaine et dirigée par le Pr Kansaye. Après les cérémoniales, un magot leur a été offert par celui qu’ils soutiennent pour faire face à certaines dépenses courantes. Depuis l’annonce de cette nouvelle, les avis sont partagés sur la façon d’utiliser la somme. D’aucuns pensent qu’il faut organiser des activités tendant à davantage exprimer le soutien au chef de l’état, tout en n’oubliant pas que l’année est électorale. Pour d’autres, il n’en est pas question, il faut simplement faire une clé de répartition ou chacun fera de ce qu’il veut avec sa part. Le problème dans cette convention, même les partis les plus insignifiants, en fait qui n’existeraient seulement que par la seule personne de leurs fondateurs pensent avoir les mêmes droits que certains grands partis. En attendant de trouver la formule appropriée pour l’utilisation de la somme, les leaders de certains groupuscules s’impatientent, car pour eux, il faut profiter des rares occasions. Selon notre source, s’il faut repartir 50 millions entre plus de 60 formations politiques, il y a de quoi à s’interroger sur les montants que certains percevraient. Ce qui est sûr, ajoute-il, certains penseraient déjà à rembourser des dettes personnelles avec. Interrogé sur la question, un politologue pense qu’il sera très difficile pour ceux-ci de trouver la bonne formule et d’ailleurs cet état de fait présage une grave fissure au sein de la convention pour la majorité présidentielle. Benjamin SANGALA

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here