Moussa Sinko lors du lancement de la plateforme pour le changement : « IBK est devenu un problème pour le Mali »

35
Le général Moussa Sinko Coulibaly a lancé samedi sur le terrain de football de Magnambougou son mouvement dénommé «Plateforme pour le Changement». Devant des dizaines de milliers de personnes, l’ancien ministre a déclaré que le président de la République « ne fait plus partie de la solution, il est devenu un problème pour le Mali». La Plateforme pour le Changement a été officiellement lancée. C’était le samedi dernier sur le terrain de football de Magnambougou en Commune VI du district de Bamako. C’était en présence des dizaines de milliers de personnes. Son leader, le général Moussa Sinko Coulibaly, a profité de cette mobilisation pour déclarer son engagement dans la vie politique et sa participation à la présidentielle de juillet prochain. Après la lecture de sa biographie, le Général Moussa Sinko Coulibaly a longuement dénoncé le régime d’IBK qu’il a lui-même contribué à mettre en place il y a de cela quatre ans. «Les gens me demandent si nous nous sommes trompés en mettant ce régime en place. Non! Nous ne nous sommes pas trompés. Nous avons plutôt été trahis par le régime IBK», s’emporte-t-il, sous les ovations de la foule. Il dira ensuite que le seul souci du pouvoir IBK, c’est comment surfacturer pour s’acheter des choses de luxe alors que la population meurt faute de soins. «Ils ne se soignent pas ici avec nous, alors notre santé n’est évidemment pas leur problème», affirme-t-il. Et d’ajouter: «IBK ne fait plus partie de la solution, il est devenu un problème pour le Mali». Un conseil, formule le général, «que le Vieux abandonne». «Car je ne suis pas sûr que même tous ses ministres votent pour lui en juillet prochain», annonce-t-il, le doigt toujours pointé vers le ciel. Pour terminer, le général Moussa Sinko Coulibaly a invité tous les Maliens à rejoindre son mouvement. «C’est une plateforme ouverte à tous ceux qui veulent le changement», a-t-il conclu. Parmi les personnalités présentes à la cérémonie, on peut citer l’ancien candidat à l’élection présidentielle Dramane Dembélé, l’avocat et ancien ministre Me Malick Coulibaly, le député Mamadou Hawa Gassama ou encore le maire de la Commune VI, Alou Coulibaly, qui lui aurait offert le terrain de Magnambougou après l’annulation de sa réservation du Stade du 26 mars. OBS

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here