PAPAM : A six mois de la fin du projet le taux de réalisation est estimé à 83 %

7
Environ 2628 personnes dont 2181 femmes sont bénéficiaires du Projet d’accroissement de la productivité agricole au Mali (Papam) avec un taux de réalisation de 83 %. Le coordonnateur appelle à sa capitalisation. Le coordonnateur du Projet d’accroissement de la productivité agricole au Mali (Papam), Moussa Camara, et le chef de mission du Fonds international de développement agricole (Fida), Philipe Remi, ont animé un point de presse le vendredi 19 janvier 2018 à la direction des finances et du matériel du ministère de l’Agriculture. Ils ont partagé avec les hommes de médias les résultats acquis dans la mise en œuvre du Papam. Fruit d’un accord entre le gouvernement malien et les partenaires techniques et financiers en 2010, le Papam est financé par la Banque mondiale, le Fida et l’Union européenne pour un montant de 168, 100 millions $. Son objectif global est d’accroître la productivité des petits producteurs et des producteurs en agrobusiness dans les systèmes et zones de production. Mais aussi accroître l’utilisation des pratiques de gestion durable des terres et des eaux (GDTE) dans les systèmes de production. Le projet est structuré autour des trois composantes qui regroupent des sous composantes. La composante I concerne le transfert de technologies et prestation de services aux producteurs agricoles avec des sous-composantes. La composante II est une réalisation d’infrastructures d’irrigation avec les sous-composantes petite irrigation et irrigation à grande échelle. La composante III est une approche programmatique, compréhensive et suivi sectoriel avec également des sous-composantes. Selon le coordonnateur, le Projet intervenait dans toutes les régions du Mali mais avec la situation sécuritaire difficile, il s’est replié dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et le district de Bamako. Dans le document de synthèse du Papam, le projet prendra fin en juillet 2018 avec de bons résultats en matière d’accroissement de la productivité agricole. C’est pourquoi le coordonnateur a remercié le Fida pour son soutien financier. Il a appelé à une capitalisation des résultats. Ils sont obtenus dans les domaines d’activités du Fida. Le Papam a aménagé dans le cadre de l’irrigation 500 ha en zone office du Niger. Dans les bas-fonds le projet a aménagé 1032 ha en riz auxquels bénéficient 2628 personnes dont 2181 femmes. Pour les petits périmètres maraichers (PPM) 144 ha ont été aménagés avec 10 pompages solaires. Le Projet a aussi réalisé dans le volet adaptation de la petite agriculture au changement climatique (Asap). Trente communes sont concernées avec la réalisation de 30 PCA, 543 Bio-digesteurs. Malgré quelques difficultés rencontrées en 2012, le projet a pu relever les défis. Son taux de réalisation est estimé à 83 % entre 2014 et 2017. Zoumana Coulibaly

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here