CELEBRATION DU 17 JANVIER : Le Mnla veut- il réellement la paix ?

53
Le 17 janvier 2018, le mouvement va-t-en-guerriste MNLA(Mouvement national pour la libération de l’Azawad), membre de la Coordination des mouvements armés de l’Azawad(Cma), a une fois de plus porté un coup dur au processus de paix enclenché par la République du Mali. Par ce geste, il confirme qu’il ne mérite pas d’être considéré comme partie signataire de l’accord. Croire encore en la bonne foi du MNLA et ses alliés après ce 17 Janvier 2018 s’est dormir les yeux ouverts. Deux ans après la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issue du processus d’Alger, ce groupuscule égocentrique ne cesse de ridiculiser notre nation. Il a porté un coup très amer au processus de réconciliation nationale avec sa dernière provocation de trop. Par son acte, le MNLA a insulté la mémoire de tous ces braves soldats lâchement égorgés le 17 janvier 2012 à Aguelhoc. Le gouvernement du Mali plus particulièrement le Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA doit exiger des excuses publiques pour cette insulte sinon suspendre toutes actions de concertations et de négociations avec le MNLA jusqu’à nouvel ordre. Ce groupe autoproclamé est sorti totalement du processus. IBK doit prendre ses responsabilités si c’est encore lui seul qui gouverne le Mali et les Maliens de Kayes à Taoudenit. I.B 124 le panaf Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here