Ejection de Niankoro Yeah Samaké d’Inde : Son accueil triomphal cache bien de vérités

10
Nommé Ambassadeur du Mali en Inde le 6 mai 2015, Niankoro Yeah Samaké a été rappelé, il y a quelques jours, par son département de tutelle. Fiers de l’homme et de son bilan, les membres du PACP, parti dont il est le président d’honneur, lui a réservé un accueil digne de son rang. C’était le dimanche 21 janvier à l’Aéroport International Modibo Kéita Senou. La rumeur de sa révocation s’est répandue sur les réseaux sociaux comme une trainée de poudre, avant d’être officialisée par les autorités. Nommé en 2015 Ambassadeur du Mali en Inde, avec comme zone de couverture 10 pays, le président du parti PACP, Yeah Samaké a été rappelé pour “incompétence”. Mais jusqu’à son retour à Bamako, aucune précision n’a été donnée par rapport à la faute commise par l’ex maire de Ouelessébougou, désormais ex Ambassadeur du Mali en Inde. Ils étaient très nombreux, les jeunes, femmes et responsables du parti à se mobiliser pour l’accueillir en grand pompe à l’aéroport. De l’Aéroport, Yeah Samaké a été escorté par les militants du PACP jusqu’à son village natal Ouelessébougou situé à 80 km de Bamako. À Ouelessébougou, il a été aussi accueilli par une liesse populaire. Au cours d’une cérémonie sobre qui a regroupé le chef de village de Ouelessébougou et notabilités, les responsables du PACP ont remis un CIWARA (masque bambara symbolisant l’excellence) a son excellence Yeah Samaké pour avoir servi le Mali et honoré son village et son parti. Les militants du PACP sont, selon son président, très fiers de lui et de son “bilan qui est plus que positif”. En deux ans et demi de fonction, Yeah Samaké a fait des merveilles en contribuant à raffermir davantage les relations diplomatiques, politiques et économiques entre le Mali et l’Inde. Parmi ses réalisations concrètes, on peut citer: l’octroi du gouvernement indien au gouvernement malien, d’ un don de 500 000 dollars américains pour la restauration des manuscrits de Tombouctou, de l’achat de véhicules, des ambulances, des équipements TIC; l’octroi d’une centaine de bourses d’études et de formation aux étudiants maliens; d’une ligne de crédit de 100 millions de dollars. S’y ajoutent, l’exemption de visa entre le Mali et l’Indonésie; des bourses de formation pour des militaires maliens au Bangladesh, la signature de plusieurs accords commerciaux entre l’Inde et le Mali dans les domaines du Commerce, de l’Agriculture, de l’énergie, etc. Malgré le rappel de leur leader, les responsables du PACP se dits déterminés à accompagner le président de la République et cela, dans la seule voie du développement et de la construction du Mali. Rappelons que le PACP ne se réclame ni de la majorité présidentielle, ni de l’opposition mais plutôt du centre. Dans les prochains jours, le président d’honneur du PACP qui est rentré au pays, animera une conférence de presse au cours de laquelle, il se prononcera sur la décision de sa révocation, mais aussi et surtout pour parler des nouvelles orientations du parti. M’Pè Berthé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here