Maitre Tall plaide pour une critique objective : « Il y’a eu des avancées considérables lors du quinquennat IBK »

33
Fidèle à ses habitudes, le Congrès National d’Initiative Démocratique (CNID – Faso Yiriwa Ton) a tenu sa traditionnelle présentation de vœux de nouvel à la presse. C’était à la faveur d’une conférence de presse le mardi 16 janvier 2018, à la Maison de la presse. Le président du parti, Me Mountaga Tall, avant de se prêter aux questions des journalistes, a clamé comme d’habitude son attachement à la liberté des médias. Il a également profité de l’occasion pour aborder avec les journalistes la vie de la nation ainsi que l’absence de son parti du gouvernement de Boubèye. Parlant au nom des membres du Comité directeur, des militants et sympathisants de sa famille politique, Me Tall a souligné le rôle de la presse en démocratie mais en pointant le doigt sur certaines des faiblesses du métier de journalisme au Mali : la formation, la sécurité de l’emploi, le respect de la déontologie, les questions organisationnelles, la faiblesse des moyens malgré l’aide publique allouée, l’indépendance et la responsabilité du journaliste devant le juge. Sur la vie de la nation, l’ancien ministre d’IBK a noté que le Mali se trouve aujourd’hui dans une situation critique et inquiétante. «Ceux qui savent n’en dorment pas», a-t-il mentionné, estimant que l’insécurité au centre du pays a atteint son paroxysme avec la fermeture des centres de Santé, des écoles et des tribunaux. Parlant de l’absence du CNID dans la nouvelle équipe gouvernementale, le conférencier a laissé entendre que lui et son parti ont fait l’option de servir la patrie sans siéger dans le gouvernement. Parlant de l’élection présidentielle, le conférencier a tiré sur la sonnette d’alarme en martelant qu’il est important qu’une élection présidentielle crédible, transparente et démocratique se tienne à bonne date, au motif que notre pays ne pourra pas supporter les conséquences d’une crise politique et post-électorale. Sur la candidature de son parti à la présidentielle, il a rappelé que le CNID est une force politique qui fait partie, depuis 1992, des cinq grands partis politiques du Mali et que son absence à l’élection présidentielle – qui est un débat crucial – ne peut être motivé. Toutefois, pour le CNID l’élection présidentielle n’est pas un effet de simple aventure mais une décision collégiale des instances du parti. Ainsi, le moment venu, explique Me Moundaga Tall, le Conseil national se prononcera sur la question en même temps que sur la décision de rester ou de quitter la majorité présidentielle. Mais le conférencier relève d’ores et déjà qu’il n’y a pas de deal entre le RPM et CNID pour ce qui concerne 2018. Quant à la répression des manifestations, Me Tall, acteur de la lutte démocratique et l’élément du COPPO des années 1997 en sait quelque chose et dit être intransigeant sur la question. Enfilant son manteau de juriste, il a expliqué qu’au Mali le régime en vigueur ne repose pas sur l’autorisation de la manifestation mais plutôt la déclaration de manifester. Et que cette déclaration obéit à des règles comme celle de ne pas troubler l’ordre public. L’occasion de condamner et cela sans réserve le fait de s’attaquer à l’intégrité des journalistes sans lesquels aucune œuvre majeure de développement ne peut prospérer, à ses yeux Sans être sûr de la teneur des menaces de retirer la somme allouée à l’opposition par la loi, Me Tall a expliqué que les pouvoirs sont comme les saisons qui passent et que les textes ne doivent pas être appliqués ou suspendus en fonction des gouvernants ou des opposants du moment. Parlant du bilan quinquennal de son ex-patron, il a plaidé pour une critique objective. Pour le président du CNID, il faut comprendre la situation critique du pays depuis 2013 à nos jours pour juger le bilan d’IBK. Tout n’est pas négatif, il y a eu des avancées considérables nous, soutient le président du CNID et plusieurs fois ministre d’IBK. Amidou Keita

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here