plateforme CMPRF : Me Harouna Toureh débarqué, Alassane Abba Cherif Djitèye prend les rênes

47
La salle de conférences de la Maison de la presse a abrité un point de presse organisé par la plateforme CMFPR. Deux copies de déclarations officielles ont été distribuées aux journalistes. La première déclaration, faisant état de la destitution Harouna Toureh de la tête de la plateforme et la seconde révélant la nomination d’Alassane Abba Djitèye en lieu et place du désormais ex-Président. Hier, mardi 23 courant, à la Maison de la presse de Médine, Alassane Abba Djitèye, le tout nouveau Président de la plateforme CMFPR, entouré des Leaders des autres mouvements membres de sa plateforme, était face à la presse. C’était pour livrer à l’opinion nationale et internationale deux déclarations de taille. Des décisions prises par les Coordinations régionales (ailes politiques). En effet, les Coordinateurs Régionaux des Mouvements Sédentaires Armés des Régions de Gao, Tombouctou, Mopti et Ménaka, déclarent : « -Après une analyse critique, objective et sans complaisance aucune de la situation et de la vie de la CMFPR, de ses origines à aujourd’hui ; -Après avoir constaté l’échec éhonté, parce que prémédité, n’ayant de justification, que l’intérêt individuel égoïste au détriment de l’existence même de nos communautés ; -Vu la confiscation de notre CMFPR et son exploitation à des fins personnelles par un seul Homme, au mépris de l’intérêt général ; singulièrement de nos masses laborieuses, meurtries jusque dans leurs âmes, sur leurs terres ancestrales ; -Considérant l’interprétation constante de l’écrasante majorité de nos communautés sédentaires ; Décide de retrait de leur confiance à l’actuel Président Harouna Toureh ». Et le mouvement déclare : « -Au vu regard de tout ce qui précède, nous, Coordinateurs Régionaux des Mouvements de la CMFPR, réunis à Bamako, retirons notre confiance de porte-parole circonstanciel à Maître Harouna Mamadou Toureh, qui a complètement démérité ; -Disons à la Communauté Internationale et au Gouvernement qu’il ne pourra plus parler au nom de notre Communauté, qui vient de le désavouer totalement et définitivement ». La seconde déclaration de ce point de presse émane de la branche armée de la Coordination des mouvements et forces patriotiques de résistance (CMFPR) qui dit avoir adhéré pleinement à la logique du Bureau restructuré de la CMFPR dirigée désormais par le Président Alassane Abba Djitèye, à son plan d’action politique et à ses missions. «-Nous combattants incarnant la CMFPR, constituant la branche armée du courant majoritaire au Nord du Mali, restons attachés à la paix, au vivre ensemble et à l’Unité du Mali ; -Nous, combattants incarnant la CMFPR, veillerons à l’application intégrale de toutes les dispositions de l’Accord en faveur des Communautés décentralisées ; -Nous combattants incarnant la CMFPR saluons l’adhésion totale des Communautés sédentaires aux objectifs du Bureau restructuré à travers des pétitions de plus trois millions de signatures constatées par un Huissier ; -Nous combattants incarnant la CMFPR saluons l’initiative du Président Djitèye à fusionner les efforts des mouvements de résistance dans le respect de leurs différences afin d’éliminer les sources de tension et de division susceptibles de peser négativement sur la paix et sur la mise en œuvre de l’Accord ; -Nous prônons le retour de la cohésion au sein des mouvements d’autodéfense et dénonçons le leadership et le mépris souverain du porte-parole de la CMFPR à l’égard de tous », lit-on dans la seconde déclaration livrée à la presse. Selon les conférenciers, en tant que combattants conscients, les objectifs majeurs consistent à mettre en œuvre une synergie de collaboration face aux multiples défis qui leur attendent dans le cadre du processus de réconciliation nationale définitive. Abdoulaye Faman Coulibaly : LE COMBAT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here