RJPPM : Le RPM de nouveau sur le banc des accusés

0
Le Réseau des jeunes des partis politiques du Mali (RJPPM) dénonce une intrusion du RPM au sein du réseau en violation des textes statutaires. Il serait rentré dans la course avec la bénédiction de Bengaly Guindo et de Boubacar Sandina Camara. En conférence de presse le mardi 23 janvier au siège de l’ADP/Maliba, le président du Réseau est revenu sur les manœuvres qui ont abouti à l’entrée du parti présidentiel au sein du RJPPM. Pour lui, cette entrée du RPM au RJPPM est passée par l’honorable Moussa Timbiné parrain politique de Bengaly Guindo qui a torpillé les textes du Réseau pour son parrain. Plusieurs jeunes cadres des partis étaient présents lors de cette conférence de presse. Outre Issa Coulibaly, président du RJPPM, et secrétaire général de la Jeunesse du parti Yéléma, on notait le représentant du mouvement RpDM, Bréhima Kébé, Fily Dabo Sissoko du PSP, Abdramane Diarra de l’URD, Idrissa Sagara de Cnas/Faso-Héré ou encore Issa Goro des Fare/An ka wuli. Selon Issa Coulibaly, le bureau était élu pour un mandat d’une année non renouvelable conformément aux statuts et règlements intérieurs. Aux termes d’un premier mandat conduit par Ibrahima Kébé, l’assemblée générale élective a été organisée en 2014 et a abouti à la mise en place d’un nouveau bureau exécutif dont Bengaly Guindo a été élu président. Sous son initiative une assemblée générale extraordinaire a été convoquée dans le but de proroger son mandat à trois ans au lieu d’un an comme prévu par les textes. Et curieusement aux termes de ces trois ans, il a entrepris des démarches dans le seul dessein de tripatouiller les textes à nouveau pour se donner un second mandat en violation flagrante des statuts et règlements intérieurs. À en croire le président du RJPPM, sans mandat de son parti l’URD et n’ayant plus aucune possibilité d’être membre à fortiori rester président, Bengaly Guindo s’est tourné vers son parrain politique, l’honorable Moussa Timbiné, non moins président de la jeunesse RPM, afin de trouver un candidat par défaut histoire de garder toujours la main sur le Réseau. C’est ainsi que le candidat du parti au pouvoir RPM est rentré dans la course, en violation de toute les dispositions statutaires avec l’implication du président du conseil d’administration du CMDID Boubacar Sandina Camara, un cadre du RPM. A la surprise générale de tous, le RPM, à travers le président du CA du CMDID, a imposé la candidature de son mandataire Adama Togo bien qu’il soit frappé par les dispositions statutaires. Issa Coulibaly a dénoncé cette tentative machiavélique de ses camarades qui, selon lui, est motivée par le seul souci de préserver leurs intérêts personnels aux mépris et au détriment de l’intérêt collectif. C’est pourquoi, a-t-il ajouté, un groupe s’est mobilisé pour défendre les principes sacro-saints qui garantissent l’existence du Réseau des jeunes des partis politiques du Mali. Le Réseau des jeunes des partis politiques du Mali est une initiative du Centre malien pour le dialogue interpartis et la démocratie (CMDID), mise en œuvre pour promouvoir l’enracinement et l’ancrage de la démocratie au Mali. Il a été mis sur les fonts baptismaux en 2012. Il est composé des jeunes des partis politiques membres de la Fondation CMDID qui vise, entre autres, à renforcer la représentation des jeunes dans les instances de prise de décisions, impulser la révision et l’application des textes des partis politiques en faveur des jeunes, initier et encourager la mise en réseau et le dialogue entre les jeunes des partis politiques, promouvoir le civisme et le patriotisme chez les jeunes et enfin créer un climat de confiance et promouvoir la sensibilisation des jeunes à la chose politique. Awa Sogodogo, Stagiaire

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here