Développement industriel au Mali : Le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim visite la 1ère usine africaine de fabrique de contreplaqué à base de paille de riz

48
Dans le cadre de l’accompagnement des petites et moyennes entreprises industrielles, le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, accompagné par les services techniques de son département, a visité le jeudi 18 janvier 2017 l’usine Sadasy-Sa, la 1ère usine en Afrique spécialisée dans la fabrication de panneaux de particules (contreplaqués) à partir de la paille de riz. Aux dires du promoteur de l’usine, Tahirou Sy, ces panneaux peuvent remplacer les contreplaqués et des planches en bois entrant dans la fabrication des meubles et des constructions de maison. Implantée à Manambougou sur la route de Koulikoro, Sadasy-sa est un projet agro-industriel d’un coût d’investissement de 16,5 milliards Fcfa financé par des actionnaires à hauteur de 5,115 milliards Fcfa par l’Anpe, les banques locales dont la Bnda, la Boa et la Bim pour 2,5 milliards Fcfa ; l’Industrial developpment corporation of South Africa pour à peu près 8 milliards Fcfa (dans la dette et dans le capital). Le taux d’exécution globale est de plus de 90%. C’est un important projet agro-industriel de fabrication de panneaux de particules à partir de la paille de riz qui peuvent avantageusement remplacer les contreplaqués et une grande partie des planches en bois entrant dans les constructions, mais aussi dans la fabrication des mobiliers de bureaux et de maison. Selon Tahirou Sy, le promoteur de l’usine, le projet industriel valorisera le secteur agricole en procurant de la valeur aux résidus agricoles. La collecte industrielle de la paille, rendue possible par le projet, permettrait de mettre à la disposition des éleveurs ou unités d’aliment bétail plus d’un million de tonnes de paille bottelée, correspondant au besoin en fourrage de plus de 250 000 bovins. Le produit permettrait l’industrialisation de la fabrication de mobiliers. Cette opportunité pourrait être saisie dans le cadre de la modernisation d’une bonne partie des plus de 1 500 menuiseries artisanales de Bamako. Ce qui permettrait de créer des entreprises formelles, des emplois et diminuerait les importations massives de mobiliers en bois en provenance des pays côtiers de l’Uémoa et d’Asie. “Avec Sadasy-sa, nous allons fabriquer des panneaux qui permettent de fabriquer des meubles, des portes, des faux plafonds, tout ce qui est besoin de bois. Les produits de Sadasy-sa ont été étudiés pour les adapter à l’environnement du Malien. 80 à 90 % des ameublements de bureaux sont fabriqués avec des produits importés. Nos produits seront beaucoup plus costauds que ces produits importés. Parce que notre environnement l’exige, pour que même dans les petits villages, ils puissent être utilisés”, a-t-il dit. Comme difficultés, Tahirou Sy a mentionné le retard dans l’acheminement des conteneurs, l’expiration de son agrément dont il souhaite la prolongation pour lui permettre de faire venir les 10 conteneurs restant, 90 étant déjà sur place. Il a aussi souhaité l’accélération de la construction de la ligne électrique pour que l’usine puisse produire ses premiers panneaux à partir du mois de juin 2018. L’usine va créer plus de 200 emplois et attend l’attribution de 5 000 ha supplémentaires dans la zone Office du Niger de Niono. “L’usine fera deux bénéfices. Non seulement elle va contribuer à l’autosuffisance alimentaire, mais aussi va avoir les matières premières pour l’usine. Dans les années à venir, nous pensons produire du riz sur une superficie de 5 000 hectares octroyés par l’Office du Niger sur les 10 000 hectares demandés qui assurent réellement notre capacité de production “, a-t-il ajouté. Mohamed Aly Ag Ibrahim : “Nous allons soutenir Sadasy-sa qui est une première en Afrique” Après la visite de l’unité industrielle, le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim a confié que l’usine Sadasy-sa est un projet important qui est une première en Afrique. “Donc, c’est avec beaucoup de fierté que j’ai visité l’usine qui connaît certaines difficultés. Il revient à mon département d’être au chevet de toute unité en difficulté ou en souffrance. C’est la raison pour laquelle j’ai tenu à visiter Sadasy-sa. Nous pensons que cette unité industrielle s’intègre parfaitement dans un écosystème industriel en chantier, en construction. Il est important de retenir que le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéita, en impulsant l’accélération du développement industriel, c’est bien pour rentabiliser ce que nous appelons l’investissement public, tout ce que l’Etat met dans la construction de route, dans les aménagements hydro agricoles, dans les projets de connexion, etc. Il est retenu que de 2013 à aujourd’hui, d’importants efforts ont été faits en termes d’investissements publics. Et une unité comme Sadasy-sa permet effectivement de rentabiliser les investissements publics. Donc, nous pensons que c’est avec beaucoup de fierté que nous allons soutenir Sadasy-sa qui est une première en Afrique et qui produit ses propres matières premières. Nous pensons que c’est un projet qui mérite un soutien de l’ensemble national”, a-t-il déclaré. Le Ministre a ajouté que son département travaille sous l’impulsion du président Ibrahim Boubacar Kéita qui a donné des orientations dans le cadre de l’accélération du développement industriel dans un délai imparti. “Nous devons aller beaucoup plus vite parce qu’il n’y a que l’industrie qui permet d’offrir des perspectives radieuses pour ne pas faire tout ce qui n’est pas propre. Donc l’industrie vient en solution à tout ce qui est aujourd’hui malade”, a-t-il souligné. Siaka DOUMBIA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here