57e anniversaire de l’armée malienne : La patrie reconnaissante

37
Le président de la République Ibrahim Boubacar Keita a présidé le samedi 20 janvier 2018 à Kati, la prise d’armes à l’occasion du 57ème anniversaire des forces armées et de sécurité maliennes(FAMA). L’événement a été marqué par un défilé, une remise des premiers chèques aux ayant-droits de militaires tombés sur le champ d’honneur, d’un total de 79 millions de FCFA. Quelques mois après son adoption, le décret présidentiel pour indemnisation des soldats tombés sur le champ de l’honneur, a enfin pris corps le 20 janvier à la place d’Armes de Kati. Des chèques géants remis aux parents des militaires tombés sur le champ des théâtres d’opérations ont émerveillé l’assistance. Aujourd’hui ces familles bénéficiaires ont de quoi pour essuyer leurs larmes et se consoler. C’est le Chef suprême des armées lui-même qui a donné le ton. De ses mains 3 familles ont reçu successivement 17 millions, 30 millions et 33 millions de F CFA. Il s’agit des familles des feux caporal Moussa Coulibaly, Adjudant-chef Ahmeiyad Ag Intikane, sergent Issa Diakité. Ils sont de l’armée de terre et de la garde. C’est en reconnaissance du sacrifice consenti que la loi n°013 du 12 juin 2017 attribue aux militaires tombés en mission ces droits. Le Col Mariétou Dembélé, Directrice du Service Social des Armées a annoncé la poursuite de cet exercice après le traitement des dossiers. Dix militaires ont reçu la reconnaissance de la patrie au cours de ce 57ème anniversaire à Kati. A titre posthume, le capitaine Moussa Siaka Koné, l’adjudant-chef Siné Koné, le caporal Kary Diarra et le 2ème Cl Boubacar S Mariko ont été médaillés de la croix de la valeur militaire. D’autres de la médaille de mérite militaire et des blessés. Ces reconnaissances valorisent des hommes qui ont donné leur sang pour la sauvegarde de la patrie. Dans son interview, le Chef Suprême s’engage à mettre les militaires dans des conditions requises pour un combat suprême. Ce défi sera relevé rassure-t-il même si les stratégies de combat ont changé. Les Forces armées a-t-il promis s’adapteront à travers les formations et avec l’acquisition de la troisième dimension à la guerre asymétrique et seront au rendez-vous des Nations. Il a évoqué le G5-Sahel avec satisfaction. « Nous avons eu l’intelligence politique, tactique de mutualiser nos forces désormais dans un ensemble appelé G5- Sahel », a-t-il déclaré. L’occasion était aussi bonne pour le président IBK de réagir face aux critiques concernant ses nombreux voyages à l’extérieur du pays. « Vous m’avez vu allant et venant pour chercher les concours des partenaires qui sont convaincus de la pertinence du G5-sahel, notamment le président français Macron, en chine on l’a vu, il y’a 2 jours en Grande Bretagne », a-t-il expliqué. Cheick DIA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here