Association Kewale Ani Sabali : le reflet de la vision éclairée de Sidiki N’Fa Konaté

30
Le Club des Amis de Sidiki N’Fa Konaté, pour le Développement du cercle de Kolondièba est devenu l’association Kèwalé Ani Sabali pour la Solidarité et le Développement (KSSD).C’était, le samedi 20 janvier à la Cité des Enfants. Cette cérémonie a enregistré la présence du parrain de l’association Sidiki N’Fa Konaté, de sa marraine Mme Diawara Mariam Condé, de son président Siaka Koné mais aussi des représentants de l’Assemblée Nationale et du Haut Conseil des Collectivités et les représentants des 12 communes de Kolondièba. Renforcer la paix et la cohésion sociale au Mali et ailleurs : tel est l’objectif principal visé par l’association KSSD, cela à travers la consolidation des liens de fraternité, de l’esprit de partage, le vivre ensemble et la réconciliation nationale. En droite ligne de ces idéaux, elle a eu à réaliser plusieurs activités en 2017, à savoir 95% de son programme d’activités, selon son président. Ainsi, ces réalisations ont fait l’objet d’un document remis au parrain de l’association, Sidiki N’Fa Konaté. De ces différentes activités, le premier festival de Kolondièba soutenu pleinement par le parrain émerge De telles initiatives seront maintenues cette année. Selon Siaka Koné, l’association KSSD est le fruit d’une mûre réflexion d’hommes et femmes soucieux du développement local et animés du désir de donner une grande visibilité aux potentialités du cercle de Konlodiéba. De sa création à nos jours, poursuit son président, le KSSD conformément à la vision éclairée de son président d’honneur Sidiki N’Fa Konaté (qui reste un cadre intègre et rattaché à ses origines) et aux idéaux des plus hautes autorités du pays, est engagé sur le chantier du développement socio économique du cercle de Konlodiéba. Pour sa part, Sidiki N’Fa Konaté, d’un ton modeste, dira que son accompagnement ne fera jamais défaut au profit des jeunes. Dans cette optique, il s’est dit prêt à partager ses expériences avec ces jeunes qui l’ont choisi comme modèle. Il conseille aux jeunes de croire en Dieu et surtout d’aimer leurs parents. « Si tu aimes ta famille, ton village, ta commune, forcement tu aimeras ton pays. Car la construction d’un pays commence par la famille » a-t-il dit avant de les exhorter à faire preuve d’une grande mobilisation lors des élections à venir. Quant à la marraine, elle a salué le choix des jeunes porté sur Sidiki N’Fa Konaté qui pour lui est une référence au Mali. Pour elle, ce choix est une façon de récompenser les efforts du parrain en faveur des jeunes lors de la biennale artistique et culturelle de Sikasso. Et surtout de sa grande disponibilité au profit de son cercle et de ses populations. Fatoumata Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here