Attaque du camp de Soumpi : Bilan lourd, réaction vigoureuse de l’armée

1663
Il était 6 heures ce samedi lorsque le camp militaire de Soumpi, près de Niafunké, a été attaqué par des hommes armés, faisant plusieurs morts. Selon plusieurs témoins anonymes contactés à Soumpi, des individus lourdement armés, dont le nombre est indéterminé, ont attaqué la base militaire de Soumpi située à 45 km à l’ouest de Niafunké. Pour l’instant, le lourd bilan n’est que provisoire, certaines sources parlant de 10 morts, et d’autres, de 14 tués du côté des FAMA (Forces Armées Maliennes). Aux environs de 9 heures, samedi, les premiers corps de militaires maliens tués et des blessés sont arrivés à Niafunké. L’on a officiellement fait état à cette occasion de 15 blessés. Les dépouilles des militaires tués ont été transportées et inhumées samedi à Niafunké. La réaction des Forces armées a été immédiate et décisive. Dans toute la zone, des témoins signalent une présence massive de soldats maliens. «Des hélicoptères de l’armée survolent toute la zone», a confié un témoin. Des villageois circulant dans la zone ont témoigné de la présence de véhicules calcinés et de corps abandonnés par les assaillants. Visiblement les assaillants sont loin d’avoir eu un repli tranquille, même s’il était à l’instant difficile d’établir un bilan de leurs pertes. Il semble que des villageois choqués aient décidé d’apporter leur contribution en aidant les troupes maliennes par le renseignement. «On peut parler de sursaut patriotique», a confié une source. A Niafunké la consternation était totale et les pensées allaient du côté des familles des victimes. Sékou A. MAIGA AMAP-Niafunké Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here