CHAN MAROC 2018: L’homme du match, Salaheddine Saïdi explique le plan de son entraîneur

55
Le Maroc se qualifie pour la demi finale du CHAN aux dépens de la Namibie. Au coup de sifflet final, les joueurs et le staff ethnique des Lions de l’Atlas locaux ont célébré la première qualification pour la demi finale du Championnat d’Afrique des Nations Total 2018. Tous se sont rués sur l’homme du match et auteur du second but à la 54è. Quelques minutes plus tard, le milieu du club champion du Maroc, Widad répondait aux journalistes, se faisait prendre en photo avec son prix d’homme du match et exultait dans les couloirs du Complexe Mohamed V avec d’autres prises de photos avec des enfants et certains volontaires. Moment choisi pour partager sa joie avec abamako.com. « C’est important pour nous d’atteindre le carré d’as. Nous, nous attendons à une rencontre difficile, à la pression de notre public, mais nous avons su gérer et livrer un bon match », juge-t-il. Grand de taille et à l'aise balle aux pieds, il s'impose dans presque tous les duels, y compris aériens. Il serait dans le viseur de plusieurs clubs dont Al Ahli Jeddah. « Pour le moment, je me concentre sur le Chan qui reste mon objectif. Après tout peut arriver », estime l’international marocain de 30 ans. Les Brave Warriors ont donné du fil à retordre et le match aurait pu basculer dans un sens ou dans l’autre. Mais le sélectionneur marocain avait un plan. « Nous avons étudié cette équipe, notamment contre la Côte d’Ivoire. Ses latéraux à l’image de ( Welwin, le dossard nu 4) remontent vite. Mais à chaque fois, notre second milieu dans les couloirs interceptait. Notre entraîneur a ainsi su qu’il faudrait s’appuyait sur mes pénétrations et celle de Badr. Et nous avions réussi a déjoué le plan namibien » analyse le vainqueur en titre de la Ligue des Champions. « C’est difficile de tenir une équipe comme la Namibie avec des joueurs mobiles dans les ailes que dans la médiane. Notre stratégie a fait le reste et sur le but je suis venu de loin pour reperdre le corner. C’était improvisé ». Salaheddine Saïdi et ses coéquipiers espèrent se frotter au vainqueur du match Congo-Libye, le milieu de terrain marocain n’a pas de choix. « Les autres matches restent important tout comme ce soir. C’est la finale que nous voulons. Que ce soit le Congo ou la Libye », conclut l’homme du match. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here