Koulouba 2018 : « …. tout le Mali va voter pour le changement », dixit Moussa Sinko Coulibaly

50
A (6) six mois des échéances électorales de 2018, les activités politiques se multiplient. C’est le cas du lancement de la plateforme pour le changement soutenant le général démissionnaire Moussa Sinko Coulibaly pour la conquête de Koulouba en 2018. A l’occasion, un grand meeting a été organisé, le samedi 20 janvier au terrain de football de Magnambougou en commune VI. L’événement a été mis à profit par le candidat de la plateforme de se prononcer sur la gestion d’IBK, ainsi que ses ambitions pour le Mali. Il a également lancé un ultimatum au président de la République. Cinq mois ! Voila le délai que le candidat Moussa Sinko Coulibaly et ses militants ont donné au président de la République pour démissionner ou de renoncer à sa candidature à la présidentielles de juillet 2018. Faute de quoi, ils promettent qu’il sera sanctionné par le peuple malien. « Ce que nous vous demandons, c’est 5 mois de patience afin de commencer à écrire un nouveau chapitre de l’histoire du Mali. Le seul choix que nous laissons aujourd’hui au président Keita, c’est soit de démissionner avant la fin de son mandat ou ne pas se présenter à l’élection présidentielle. Si jamais, il ne tenait pas compte de ces conseils, à l’élection du mois de juillet, il n’aura que ses quarante ministres pour voter pour lui, tout le Mali va voter pour le changement », a déclaré Moussa Sinko Coulibaly. C’était aussi l’occasion pour lui de revenir sur la gestion d’IBK. Comme on pouvait s’y attendre, le désormais pourfendeur du régime n’a pas fait de cadeau au locataire de Koulouba. Pour cause, à l’en croire, le président Keita et son équipe ont trahi le peuple malien. « Ils ont trahi le peuple malien. L’équipe a failli et échoué sur toute la ligne. L’éducation, la santé et la sécurité ne sont pas le souci du régime, le seul souci est la surfacturation. Il a fait le tour du monde en oubliant le Mali. Il est incapable de résoudre le problème de l’insécurité…», a-t-il déploré. A lui de poursuivre en assurant au peuple malien un Mali nouveau « vous et moi, nous allons tout reconstruire ensemble. Nous avons la solution et nous avons le savoir faire. Nous sommes près de 60 000 ici pour porter le message du changement. Je sais que rien ne va vous décourager, je sais que rien ne vas vous arrêter. Je sais que la victoire finale, elle est sûre ! Le président Keita et son équipe ne seront plus là au mois de septembre prochain. Nous avons décidé et rien de va nous arrêter de réunir tout le Mali. C’est pourquoi, cet après midi, vous avez toutes les régions du Mali qui sont représentées ici », a-t-il indiqué. Cheick DIA

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here