Lutte contre le VIH/SIDA et tuberculose 2018-2020 : Environ 35 milliards de FCFA pour soutenir le Mali

55
Le fonds mondial vient d’accorder au Mali, une subvention d’un montant de 52 941 958 euros soit 34 milliard 727 millions 650 mille Francs CFA pour la période 2018-2020 destinée à lutter efficacement contre le VIH/Sida, la tuberculose. Le lancement officiel des subventions VIH et Tuberculose 2018-2020 a eu lieu, le lundi 22 janvier à l’Hôtel Alfarouk sous la présidence de Dr Sali Samaké, secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, représentant le ministre Samba Sow. Le fonds mondial était représenté par Nicolas Cantao. Partant de ce nouveau plan stratégique national de lutte contre le sida pour la période 2017-2021, le fonds mondial vient d’accorder une subvention d’un montant de 52 941 958 euros soit 34 milliard 727 millions 650 mille Francs CFA pour la période 2018-2020 destinée à lutter efficacement contre le VIH/Sida, la tuberculose. Pour le représentant du ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, ces financements importants permettront de contribuer dans les 3 années à venir à l’amélioration de la santé et le bien-être des populations au Mali et de faire reculer ces pandémies. Selon lui, le ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique s’engage à accompagner, de façon appropriée, les acteurs de terrain pour que les objectifs assignés aux présentes subventions soient pleinement atteints. En 2003, le Mali a signé une des premières subventions dans la première série de financement du fonds mondial. Quatorze ans plus tard, plus de 334 millions d’Euros de subventions ont été signés, et environ 259 millions d’Euros ont été décaissés pour les programmes au Mali. Ces investissements, sur la base d’un excellent partenariat sous l’égide du gouvernement malien, ont permis notamment de mener des campagnes de distribution de moustiquaires atteignant la quasi-totalité de la population du Mali et d’améliorer l’accès au diagnostic, à la prophylaxie et au traitement du paludisme, d’assurer un traitement antirétroviral à 39,000 personnes vivant avec le VIH, d’étendre la couverture diagnostique et de traitement pour la TB, entrainant une baisse de significative l’incidence de la maladie. Abdramane Diamounténé, Stagiaire

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here